Suprématie technologique

Trump ne veut pas que la Chine devienne le leader de l'intelligence artificielle

| mise à jour

Donald Trump a dévoilé sa stratégie pour que les Etats-Unis conservent le leadership de l'intelligence artificielle (IA). Pas sûr que le plan annoncé suffise pour contrer la Chine, qui a fait de l’IA une priorité nationale, soutenue par des investissements colossaux et une collaboration étroite avec le secteur privé.

Donald Trump veut promouvoir des technologies IA conformes aux valeurs américaines, mais aussi alignées sur les intérêts économiques et les besoins de sécurité nationale. (Source: Pixabay)
Donald Trump veut promouvoir des technologies IA conformes aux valeurs américaines, mais aussi alignées sur les intérêts économiques et les besoins de sécurité nationale. (Source: Pixabay)

Alors que la Chine ne cache pas son ambition de devenir le leader mondial de l'intelligence artificielle (IA), les Etats-Unis ne comptent pas se faire doubler en restant les bras ballants. Le Président Trump vient de communiquer son plan pour que les Etats-Unis conservent la pôle position dans le domaine de l’IA. Une annonce qui intervient néanmoins plutôt tardivement quand on sait que l’empire du Milieu avait divulgué sa stratégie en juillet 2017, faisant explicitement de l’IA une priorité nationale.

Le plan de Trump pour garder le leadership de l'intelligence artificielle ne cite pas nommément la Chine. Mais il apparaît clair que les progrès des Baidu-Alibaba-Tencent (BAT) dans le domaine de l’IA et du machine learning poussent les Etats-Unis à se doter d’une solide stratégie nationale, face à un gouvernement chinois qui collabore bien plus étroitement avec le secteur privé pour accomplir ses objectifs. Quant aux sommes allouées, les deux Etats ne régattent pas dans la même catégorie… Selon une information relayée par le site Brookings.edu, le cofondateur d’OpenAI a assuré devant le congrès américain que le gouvernement US n'investit que 1,1 milliard de dollars dans les technologies d’IA non classifiées. On est loin des 150 milliards de dollars que prévoit d’investir la Chine au cours de la prochaine décennie.

Les grandes lignes du plan de Trump

Trump l’a compris: «Conserver le leadership américain en matière d'intelligence artificielle est d'une importance capitale pour le maintien de la sécurité économique et nationale des Etats-Unis». Dans les grandes lignes, le plan du président américain consiste à demander aux agences fédérales d'accorder la priorité aux investissements R&D en matière d'intelligence artificielle. Selon une approche open data, il s’agit en outre de rendre accessible les données du gouvernement aux chercheurs et au secteur privé. Les agences fédérales sont également invitées à mettre en place des lignes directrices pour aider les organismes de réglementation à élaborer des approches assurant une utilisation sécurisée des nouvelles technologies d'IA. L'administration Trump compte par ailleurs s’assurer de disposer de suffisamment de talents dans le domaine, en accordant la priorité aux programmes de bourses et de formation permettant l’acquisition de compétences en intelligence artificielle.

L'administration Trump fournit en outre des précisions d’ordre éthique, en s’engageant à promouvoir des technologies IA conformes aux valeurs américaines. Mais aussi alignées sur les intérêts économiques et les besoins de sécurité nationale des Etats-Unis, «contre leurs concurrents stratégiques et leurs adversaires étrangers.»

Tags
Webcode
DPF8_126964