Game of thrones

Google domine, Facebook accélère et Amazon fait son trou dans la pub en ligne

| mise à jour

Tous les chemins mènent à la pub en ligne. Qu’ils soient nés moteur de recherche, réseau social, e-commerçant ou éditeur de logiciel, c’est sur ce terrain de l’attention, du clic et de la conversion que les géants du numérique se rencontrent et s’affrontent...

(Source: © Economist / David Parkins probly www.davidparkins.com)
(Source: © Economist / David Parkins probly www.davidparkins.com)

Chaque début d’année, les résultats des géants du web sont attendus comme les premières neiges. A force, les superlatifs manquent pour qualifier les sommes exorbitantes brassés par Google, Facebook, Amazon et Microsoft. En termes de chiffre d’affaires total, le leader mondial du commerce en ligne met tout le monde d’accord avec près de 233 milliards de dollars de revenus sur l’exercice 2018 (+31% vs 2017), devant Google (137 milliards, +23%), Microsoft (111 milliards, +15%) et Facebook (56 milliards, +37%).

Google regarde ailleurs

Des chiffres difficilement comparables, tant les activités de ces entreprises diffèrent. Mais il en est une qu’elles ont en commun: la publicité en ligne. Et sur ce terrain, les lignes bougent. Google mène toujours la danse et de loin (116 milliards de CA en 2018) mais l’entreprise progresse sur ses autres activités (cloud, smartphone, enceintes connectées), ce qui fait diminuer la part de la pub dans ses revenus totaux de 86% à 85%.

Facebook n’a pas d’odeur

A l’inverse de Facebook dont les gains publicitaires représentent désormais 99% du chiffre d’affaires (contre 98% en 2018) et affichent une croissance insolente de 38%. Ce qui démontre que Facebook n’a pas d’odeur: malgré une année 2018 ponctuée par les scandales de non respect des données personnelles, les annonceurs continuent d’investir massivement dans le ciblage publicitaire proposé par l’entreprise de Mark Zuckerberg.

Amazon fait peur

Mais la croissance la plus impressionnante sur ce segment est aussi la plus inattendue: Amazon a vu ses revenus publicitaires bondir de 117% en un an pour dépasser les 10 milliards de dollars. L’entreprise de Jeff Bezos dépasse ainsi Microsoft (7 milliards de dollars) sur ce terrain et lui pique sa place dans le trio de tête. Déjà leader incontesté dans l’e-commerce et le cloud (AWS), Amazon devient donc menaçant sur une industrie qui semblait être devenue la chasse gardée de Google et de Facebook. Un exploit réussi en facturant aux entreprises la promotion de leurs produits sur la plateforme Amazon, à des internautes et mobinautes dont il connaît parfaitement les comportements d’achat.

Webcode
DPF8_124939