Analyse de marché

Le cloud tire vers le haut le marché suisse des services IT

| mise à jour
par Philipp A. Ziegler

Le cloud a remplacé l’outsourcing en tant que moteur principal du marché des services IT suisse, explique Philipp A. Ziegler, directeur général de MSM Research. Selon l'expert, la blockchain, l'intelligence artificielle et la robotique offrent en outre de belles opportunités aux prestataires de services IT.

Philipp A. Ziegler, directeur général de MSM Research. (Source: Miklós Klaus Rózsa)
Philipp A. Ziegler, directeur général de MSM Research. (Source: Miklós Klaus Rózsa)

La répartition des dépenses allouées aux TIC a considérablement changé ces dernières décennies. Il y a 30 ans, seulement 30% des dépenses et investissements des entreprises suisses profitaient aux services IT. Deux tiers concernaient les environnements informatiques, l'infrastructure et les logiciels. Les services se concentraient alors principalement sur l'intégration, le conseil, ainsi que le support et la maintenance au sein d’un paysage IT dominé par les mainframes.

Le cloud a aujourd’hui remplacé l’outsourcing en tant que moteur principal du marché des services IT

Petit à petit, le marché s'est développé et a vu émerger de nouveaux segments performants. Après des débuts plutôt modestes, les services d'externalisation ont connu une croissance supérieure à la moyenne. Pendant longtemps, les contrats dits «full scope» (externalisation complète) ont alors été considérés comme l'activité principale de l'externalisation et comme le moteur de la croissance du marché des services. Le cloud a aujourd’hui remplacé l’outsourcing en tant que moteur principal du marché des services et impulsé le passage d’une IT gérée indépendamment vers des fournisseurs externes opérant à grande échelle.

Prédictions pour 2019

En 2018, les dépenses en services TIC sur le marché suisse du B2B s'élèveront à 11,2 milliards de francs. Les services représentent 62% du marché total des TIC. Le reste se répartit entre le hardware, le logiciel et les communications. Pour 2019, nous prévoyons que les dépenses pour les services dans leur ensemble feront une nouvelle fois un bond important. Selon nos prévisions actuelles, nous anticipons une croissance de 9,4% pour atteindre un volume total de CHF 12,3 milliards. Les principaux moteurs en sont la numérisation et les services cloud, qui se font une place dans des entreprises qui jusqu’ici s’appuyaient sur des modèles opérationnels classiques.

La blockchain, l'intelligence artificielle et la robotique offrent de grandes opportunités aux prestataires

Par rapport aux années 80, le marché des services TIC comprend aujourd'hui toute une série de sous-secteurs et crée constamment de nouvelles facettes et de nouveaux sous-segments avec une dynamique forte qui lui est propre. De nouveaux thèmes apparaissent et ont du potentiel en tant que futures technologies de base. La blockchain, l'intelligence artificielle et la robotique ont le vent en poupe et pourraient à leur tour bousculer la structuration du marché des services. La commercialisation et l'exploitation futures de ces nouvelles technologies ne sont pas exclusives à des plateformes données, mais dépendent d'un écosystème complet qui offre de belles opportunités aux prestataires de services qui auront su se positionner adéquatement.

Tags
Webcode
DPF8_120163