Luxe et e-commerce

Avec Yoox, Richemont voit ses revenus e-commerce bondir

| mise à jour

Richemont a engagé un CEO et annoncé des ventes en hausse, une croissance portée par sa stratégie digitale et le rachat de Yoox Net-a-porter, géant de l’e-commerce et seul pure-player online du portefeuille de marques du groupe de luxe suisse.

(Source: Yoox Net-a-porter)
(Source: Yoox Net-a-porter)

Richemont a divulgué les résultats de son exercice 2018/19 clôturé fin août, affichant des ventes en nette hausse. Le groupe de luxe suisse a profité de l’occasion pour annoncer la nomination d’un nouveau CEO, en la personne de Jérôme Lambert. Richemont a en outre communiqué quelques détails sur sa stratégie digitale et omnicanal. On se souvient que le groupe mise toujours plus sur l’online et a dans cette optique récemment fait l’acquisition de Watchfinder, plateforme britannique d’achat et de vente de montres de luxe d'occasion. Surtout, Richemont a pris le contrôle total de Yoox Net-a-porter (YNAP), en acquérant les parts qu’il ne possédait pas encore dans cette pépite de l’e-commerce basée à Milan.

Les derniers résultats du groupe indiquent que sur des revenus totaux de 5,667 milliards d’euros pour son dernier exercice, 708 millions provienent de la vente online. Soit déjà 12,5%, alors que les comptes de YNAP et Watchfinder ont respectivement été intégrés au groupe le 1er mai et le 1er juin. Seul pure-player en ligne du portefeuille de marque de Richemont, YNAP représente un jalon important dans la transformation du groupe, a souligné le CFO Burkhart Grund, afin de «développer une proposition omnicanal robuste, mélangeant à la fois les canaux physiques et numériques pour assurer une expérience client unique et transparente. Pour ce faire, il faudra adopter une nouvelle approche en matière de communication, d'engagement des clients et de distribution.»

CEO de la marque Van Cleef & Arpels, a expliqué que le focus du groupe sur le digital n’avait pas les mêmes répercussions pour toutes ses marques. Pour certaines c'est un canal de ventes alternatif, pour d'autres, il peut s’agir d’un moyen d'exprimer leur identité ou bien d’engagement sur les médias sociaux: «Chez Van Cleef & Arpels, c'est avant tout une façon d'expliquer ce que nous sommes, de parler d'artisanat, de raconter des histoires qui résonnent avec nos collections.»

Pour rappel, Richemont avait dévoilé ses ambitions de croissance dans le digital voici un an, en créant un poste de CTO confié à l’ex-CDO de la coopérative allemande de supermarchés Rewe Group, Jean-Jacques Van Oosten. Lequel n’aura finalement exercé cette fonction que quatre mois. Le rachat de Yoox Net-a-porter (YNAP) pourrait ne pas être étranger à son départ.

Webcode
DPF8_106359