Luxe en ligne

Richemont mise toujours plus sur l’online en s’emparant de la plateforme Watchfinder

| mise à jour

Place de marché britannique d’achat et de vente de montres de luxe d'occasion, Watchfinder passe sous le giron du groupe de luxe suisse Richemont.

Watchfinder est une place de marché britannique d’achat et de vente de montres de luxe d'occasion. (Source: Watchfinder)
Watchfinder est une place de marché britannique d’achat et de vente de montres de luxe d'occasion. (Source: Watchfinder)

Richemont fait l’acquisition de Watchfinder, place de marché britannique spécialisée dans les montres d'occasion haut de gamme. Le groupe de luxe suisse ne précise pas le montant de l’opération, qui devrait être finalisée cet été. Employant 200 collaborateurs dans le monde, Watchfinder (fondé en 2002) est aussi présent offline, avec sept boutiques au Royaume-Uni. Selon le site spécialisé Watchpro.com, fin mars 2017, Watchfinder a annoncé un chiffre d’affaires annuel de 86,7 millions de livres et 5,5 millions de livres de bénéfices, soit un bon de 66% sur douze mois.

Fin 2014, ce portail e-commerce dédié aux montres d’occasion dénombrait déjà environ 4,9 millions de visiteurs uniques par an. Watchfinder liste aujourd’hui plus de 50 marques, dont Rolex, Omega ou Tag Heuer. Président de Richemont, Johann Rupert voit un bon potentiel de croissance dans Watchfinder, qui combine online et offline sur un segment selon lui «relativement non structuré».

L'acquisition de Watchfinder accélère la stratégie de Richemont consistant à renforcer sa présence en ligne. En début d’année, le groupe de luxe avait racheté les parts qu'il ne possédait pas encore dans Yoox Net-a-porter, plateforme de vente en ligne italienne à succès. Richemont a en outre fait savoir fin mai que son CTO quittait son poste, seulement quatre mois après avoir pris ses fonctions.

Tags
Webcode
DPF8_95366