Start-top

Venturelab présente son classement des 100 meilleures start-up suisses

| mise à jour

Venturelab a dévoilé son classement 2017 des 100 meilleures start-up suisses. Les jeunes pousses romandes L.E.S.S. et Flyability sont sur le podium.

La start-up AVA, qui propose des bracelets connectés indiquant aux femmes leur période de fertilité arrive en 1ère position du classement. (Tina Sturzenegger / www.tinasturzenegger.com)
La start-up AVA, qui propose des bracelets connectés indiquant aux femmes leur période de fertilité arrive en 1ère position du classement. (Tina Sturzenegger / www.tinasturzenegger.com)

Le classement 2017 des 100 meilleures start-up suisses a récemment été dévoilé par le laboratoire pour start-up Venturelab. Parmi les trois premiers du classement de cette 6e édition se trouvent les jeunes pousses lausannoises, L.E.S.S. et Flyability.

Le classement de Venturelab est établi par une jury de 100 experts, pour la plupart des investisseurs. Pour être éligible, chaque jeune entreprise doit avoir «un fort potentiel de succès commercial», explique Venturelab. En outre, une start-up ne peut rester que 5 ans au sein du classement, pasé ce délai, elle est automatiquement exclue par les organisateurs.

Deux start-up romandes sur le podium

Entrée en 2015 dans le classement de Venturelab à la 94e position, la jeune pousse zurichoise Ava se classe première en 2017. Ava a développé un bracelet connecté permettant aux femmes ayant un désir de grossesse de connaître leurs cycles menstruels et leur fenêtre de fertilité en temps réel avec un taux de précision de 89%. La start-up vend ses produits sur le marché américain et a levé 12 millions de francs suisses jusqu’à aujourd’hui.

La deuxième place est occupée par la start-up lausannoise, L.E.S.S. Cette dernière a développé une technologie d’éclairage alternative aux LED. La start-up, qui compte 30 collaborateurs, vise dans un premier temps le secteur automobile.

Enfin, Flyability, présente dans le classement depuis 2014 arrive cette année à la troisième place. La spin-off de l’EPFL conçoit des drones pour des opérations de surveillance et de sauvetage. Flyability emploie quelque 60 collaborateurs et devrait voir tripler cette année son chiffre d’affaires de 6 millions de francs, indique Venturelab.

La start-up type est zurichoise et active dans les biotech

Pendant plusieurs années, des start-up lausannoises étaient abonnées au premier rang. Cette année, c’est une jeune pousse zurichoise qui prend la tête du classement. Au total, on dénombre 62 start-up alémaniques, dont 43 proviennent du canton de Zurich. Les cantons romands comptent quant à eux 37 start-up, dont 26 sont issues du canton de Vaud. La start-up typique qui ressort de ce classement est donc zurichoise et se concentre principalement dans les domaines de la biotech (23), des services online (21) ou de la medtech (14).

Webcode
DPF8_56404