Ransomware

Cyberattaque contre Sopra Steria: un coût d'au moins 40 millions d’euros

| mise à jour

Victime d’une cyberattaque fin octobre, Sopra Steria en a chiffré le coût. Le groupe informatique français prévoit un impact brut négatif sur la marge opérationnelle compris entre 40 et 50 millions d’euros.

(Source: Pete Linforth from Pixabay)
(Source: Pete Linforth from Pixabay)

Mise à jour du 26.11.20:

Suite à l’attaque dont il a été victime en octobre,le groupe IT français Sopra Steria estime que la remédiation et l’indisponibilité plus ou moins importante des différents systèmes devraient avoir un impact brut négatif sur la marge opérationnelle. Celui-ci est chiffré entre 40 et 50 millions d’euros. Les couvertures d’assurances dont dispose le groupe contre les risques cyber s’élèvent à 30 millions d’euros, précise le communiqué.

News du 5.11.20:

Victime d’une cyberattaque exploitant le ransomware Ryuk et détectée le 20 octobre, Sopra Steria aurait réussi à limiter son impact. Cité par plusieurs médias français, Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence française pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), indique que les mesures prises par le groupe informatique français ont permis de circonscrire la propagation du ransomware à une partie limitée de ses installations et à préserver celles de ses clients. Pour se défendre, le prestataire IT a toutefois coupé une grande quantité de serveurs, ce qui a eu un impact sur les systèmes de sa clientèle.

Il y a quelques jours, lors de la publication de ses résultats trimestriels, Sopra Steria indiquait ne pas avoir constaté de fuites de données ou de dommages aux systèmes de ses clients. Selon le groupe, le retour à la normale prendra toutefois quelques semaines.

Lire aussi >> Ransomware: les pirates fréquentent-ils les business schools?

Webcode
DPF8_196957