Applications

À méditer: Calm lève 88 millions de dollars supplémentaires

| mise à jour

Avec une nouvelle levée de fonds de 88 millions de dollars, l’application américaine de méditation Calm rejoint le club très fermé des entreprises valorisées plus de 1 milliard de dollars. Une source d’inspiration (et d’expiration) pour Petit Bambou, le concurrent francophone.

Ils ne sont que 50, dans un joli bureau de San Francisco, et ce qu’ils ont construit vaut plus d’un milliard de dollars. L’entreprise à l’origine de l’application de méditation Calm a en effet annoncé ce 6 février avoir levé 88 millions de dollars (qui viennent s’ajouter aux 36 millions déjà obtenus précédemment). Les fondateurs de l’app qui compte désormais plus de 40 millions d’utilisateurs s'enorgueillissent d’avoir créé «la première licorne de santé mentale du monde.» Alors que leurs programmes de lutte contre le stress, l’anxiété ou l’insomnie viennent d’être traduits en espagnol, Calm ne cache pas sa volonté de croître sur la scène internationale et dans de multiples langues.

Petit Bambou reste zen

«Que Calm vienne en France un jour n'est pas de l'ordre du risque, c'est une certitude», commente d’ailleurs Ludovic Dujardin, co-fondateur de Petit Bambou, le concurrent francophone des deux géants du secteur, Calm et Headspace (UK). Mais le dirigeant positive et assure qu’il est ravi de voir que «de tels capitaux arrivent dans cet écosystème», lui à qui, aucun investisseur n'avait ouvert la porte en 2014. Cinq ans plus tard, son application existe en allemand, en espagnol et en anglais et vit des abonnements payants qui nourrissent une «croissance sereine et très soutenue.» En Suisse, dans le classement des apps «forme & santé» les plus rentables élaboré par App Annie, Calm se place 4e sur iOS et 9e sur Android, tandis que Petit Bambou apparaît à la 16e place sur iOS et à la 12e sur Android.

Cette gigantesque levée de fonds de Calm impose-t-elle un changement de stratégie? Ludovic Dujardin n’est pas fermé à rouvrir les discussions avec de potentiels investisseurs mais il insiste: «Je ne vis pas de peur. L'important pour moi est de rester fier de ce que nous faisons et de conserver une intégrité qui ne nous fasse pas prendre de décision pour nous protéger, mais plutôt pour continuer à proposer une très belle application de méditation.» Keep Calm and Carry On.

Webcode
DPF8_124878