Communication

Migros remplace l’e-mail par la solution Beekeeper dans un de ses centres de distribution

| mise à jour

Fini l’e-mail. Le Centre de distribution Migros de Suhr opte pour la solution mobile de la start-up suisse Beekeeper pour communiquer avec tous ses employés, dont la moitié ne dispose pas de bureau.

Le Centre de distribution Migros de Suhr a opté pour la solution de Beekeeper afin de communiquer avec tous ses collaborateurs, dont la moitié n’est pas joignable par e-mail. (Source : Beekeeper)
Le Centre de distribution Migros de Suhr a opté pour la solution de Beekeeper afin de communiquer avec tous ses collaborateurs, dont la moitié n’est pas joignable par e-mail. (Source : Beekeeper)

Une filiale du groupe Migros abandonne l’e-mail pour sa communication interne, au profit d’une application innovante née en Suisse. Le Centre de distribution Migros de Suhr a en effet opté pour la solution de la pépite suisse Beekeeper, qui édite une plateforme de communication «mobile first» taillée pour les employés sans bureau. Après une évaluation approfondie, Beekeeper s’est imposé comme le meilleur choix pour Migros Verteilzentrum Suhr AG (MVS). Dont environ la moitié des 465 collaborateurs ne sont pas joignables par e-mail «parce qu'ils sont toujours en déplacement en raison de leur travail ou qu'ils n'ont pas besoin d'un accès à un PC», explique la jeune pousse dans son communiqué. MVS fait entre autres appel aux fonctionnalités de messagerie privée et d’enquêtes de la plateforme. Mais aussi au tableau de bord puisant dans des capacités d’analytics, histoire de monitorer la communication entre collaborateurs et s’assurer que tous reçoivent les communications internes, explique Marco Porta, qui a supervisé l'introduction de la communication numérique au sein de cette filiale du groupe Migros.

Le Centre de distribution Migros de Suhr va donc utiliser l’application de Beekeeper comme outil de communication interne pour atteindre tous les employés. Il s’agit aussi d’optimiser la collaboration entre les bureaux et le département logistique. Un objectif de densification des interactions entre les employés qui fait écho à celui affiché il y a peu par Nestlé, qui a équipé ses 210'000 employés de Workplace by Facebook. Microsoft Teams cible également ce marché, puisque cette solution intègre petit-à-petit les fonctionnalités developpées pour l’application StaffHub, qui va prochainement disparaître.

En étoffant son portefeuille client avec le groupe Migros, Beekeeper poursuit une success-story initiée en Suisse en 2012. Aujourd’hui basée entre Zurich et San Francisco, Beekeeper fournit aussi sa solution à Europapark, Globus et Holcim. En septembre, la start-up qui emploie 130 personnes sur cinq sites dans le monde a levé 13 millions de dollars, à l’occasion d’une prolongation d’un tour de table de série A. Beekeeper se donne aussi les moyens de grandir encore davantage sur le marché suisse, via des partenaires de distribution. En juin dernier, la jeune pousse a en effet conclu un partenariat avec Tech Data Suisse, qui propose l'ensemble de la gamme de produits de Beekeeper.

Tags
Webcode
DPF8_124696