AWS vs. open source

Amazon Web Services lance une base de données basée sur MongoDB

| mise à jour

AWS lance DocumentDB, une base de données NoSQL compatible avec la version 3.6 de MongoDB.

(Source: Colin Young-Wolff)
(Source: Colin Young-Wolff)

Amazon Web Services part à la conquête des utilisateurs de MongoDB, système open source de gestion de base de données NoSQL. AWS vient en effet de lancer DocumentDB, base de données orientée documents conçue pour être compatible avec les applications et outils MongoDB existants.

AWS DocumentDB est compatible avec la version 3.6 de MongoDB. Plus précisément, la base de données implémente l'API open source MongoDB 3.6 «en émulant les réponses qu'un client MongoDB attend d'un serveur MongoDB», explique AWS. Le leader des fournisseurs cloud promet pour DocumentDB une haute performance à large échelle, la solution faisant appel un système de stockage distribué et tolérant aux pannes, qui s'adapte automatiquement jusqu'à 64 To par cluster de base de données.

Réagissant à cette annonce, un porte-parole de MongoDB fait observer sur le média spécialisé Techcrunch que l'API 3.6 avec laquelle DocumentDB est compatible date maintenant de deux ans et ne propose pas la plupart des fonctionnalités les plus récentes. Techcrunch relève aussi qu’en contournant la licence commerciale de MongoDB via une comparabilité d’API, AWS fait la nique à la communauté open source.

Tags
Webcode
DPF8_121084