Cérémonie

Un Meilleur du Web 2018 très rock et très Liip

| mise à jour

C'est au son des guitares d'un groupe de rock que l'édition 2018 du Meilleur du Web a remis ses dix prix, récompensant les meilleures campagnes et réalisations web de Suisse romande de l'année. Comme en 2017, Liip est la grande gagnante de la soirée.

Les lauréats du Meilleur du Web 2018 (Source: Christine Caron)
Les lauréats du Meilleur du Web 2018 (Source: Christine Caron)

Les Rolling Stones, ACDC, Deep Purple… non, nous n’avons pas pris la DeLorean direction un festival des années 70. C’est bien ce 22 novembre, au Rolex Learning Center de l’EPFL, que les riffs de ces groupes ont raisonné, à l’occasion de la huitième édition du Meilleur du Web. Les organisateurs Victoria Marchand, rédactrice en chef de CominMag, et Thierry Weber, fondateur de l’agence Breew, avaient en effet invité le groupe chaux-de-fonnier Wrong Karma à booster les transitions entre les 10 catégories de cette cérémonie de leurs rythmes endiablés.

Schtroumpfement convaincu

Mais il n’y a pas que la musique qui est sortie vainqueur de cette soirée qui récompense chaque année et depuis 2011 les meilleures campagnes et réalisations web de Suisse romande. Avec trois récompenses (les «cubes»), l’agence Liip est la grande gagnante de cette édition. L’app qu’elle a réalisé pour Urban Connect et son système de gestion de flotte de vélos électriques a reçu les prix des catégories Mobile et UX tandis que l’application qui veut rendre aux utilisateurs le contrôle sur leurs données personnelles qu’elle a développée pour One.Thing.Less a séduit le jury de la catégorie Innovation. Sur la seconde marche du podium se trouvent à égalité Wow et l’école HES-SO de Sierre, avec deux prix chacune. Le succès de la campagne autour de l’événement bruxellois «La Schtroumpf Expérience» orchestrée par l’agence genevoise a schtroumpfement convaincu les jurys des catégories marketing et efficacité business. La haute école Valais-Wallis est de son côté lauréate de la catégorie création avec sa photo de classe buzzy prise à 2400 mètres d’altitude et dans la catégorie Meilleur du Web des écoles, pour le projet d’animation de la communauté proposé par ses élèves au e-commerçant Qoqa, parrain de cette récompense à part.

Dans l'air du temps

Que ce soit dans ces six catégories, ou dans celles visant à décorer la vidéo, le branding ou la communication digitale dans le sport, la trentaine de projets shortlistés et présentés lors de cette soirée résonnaient avec les préoccupations de l'époque: mobilité, privacy, harcèlement, attractivité des talents… Des dossiers de candidatures «très variés» et de «très grande qualité» comme l’ont répété inlassablement les présidents de jury de chaque catégorie. Avant de convier tout le monde à profiter du buffet, les organisateurs ont invité les participants à revenir l’année prochaine. «The show must go on» aurait pu (aurait dû?) interpréter Wrong Karma.

Webcode
DPF8_117101