One.Thing.Less

Une app suisse veut faciliter les requêtes de données personnelles

| mise à jour

Lancée à l'occasion de l’entrée en vigueur du RGPD, l’app suisse One.Thing.Less condense le processus de requêtes permettant aux utilisateurs de contrôler l’utilisation de leurs données personnelles par les entreprises. Une app conçue en étroite collaboration avec l’agence Liip.

L’app suisse One.Thing.Less permet à un utilisateur de facilement demander à des grandes sociétés comment elles traitent ses données. (Source: One.Thing.Less)
L’app suisse One.Thing.Less permet à un utilisateur de facilement demander à des grandes sociétés comment elles traitent ses données. (Source: One.Thing.Less)

A l’occasion de l’entrée en vigueur du RGPD, la start-up suisse One.Thing.Less lance ce 25 mai son app mobile qui permet de savoir comment les entreprises utilisent les données personnelles. Développé en collaboration avec l’agence digitale Liip en trois petits mois, ce projet a été initié par James Aschberger, fondateur et CEO de la jeune pousse. Son objectif: «Renforcer la confiance numérique entre les individus et les entreprises, en commençant par la transparence pour les individus sur l'utilisation de leurs données personnelles.»

Contrôler ses données en quelques étapes

App gratuite, One.Thing.Less automatise le processus de requête aux entreprises, pour que les utilisateurs puissent facilement contrôler la façon dont celles-ci utilisent et partagent leurs données personnelles. Même si ce droit est désormais renforcé pour les citoyens européens par l’introduction du RGPD, il n’est pas toujours aisé de savoir comment s’y prendre pour l’exercer, souligne la start-up qui, via son app, condense la démarche en quelques étapes et quelques clics.

Une fois inscrit sur l’app, l’utilisateur sélectionne dans une liste les entreprises qui recevront alors une requête comportant sept questions sur leur utilisation de données d’utilisateurs (par exemple si elles ont des données personnelles, si elles les partagent avec d'autres, si elles établissent le profil de l'utilisateur, surveillent son comportement en ligne ou hors ligne, le géolocalisent, etc.). Une fois les réponses attendues fournies par l’entreprise, l’utilisateur de l’app peut les consulter et procéder à une deuxième étape de requêtes automatisées s’il souhaite demander des changements sur le traitement de ses données.

Senior designer et Privacy Advocate chez Liip, Jérémie Fontana a participé au développement du projet. Il explique à la rédaction que les requêtes, qui couvrent l’essentiel des points exigés par le RGPD, ont été mise en forme en collaboration avec Lukas Morscher, co-fondateur d’One.Thing.Less et avocat au sein de l’étude Lenz & Staehelin à Zurich. En cas de non réponse, One.Thing.Less intègre en outre des fonctionnalités de relance informant les entreprises de leurs obligations légales.

Service aux entreprises

L’agence Liip a conçu l’interface utilisateur et le back-end. Les entreprises contactées ont accès à la plateforme via laquelle elles saisissent leurs réponses au moyen d’un formulaire. Le senior designer de Liip confie que le processus pourrait par la suite être davantage automatisé via des API fournies par la start-up ou par les entreprises partenaires. One.Thing.Less compte générer des revenus en se positionnant comme une plateforme de services prenant en charge les requêtes liées au GDPR. Les entreprises qu’il est possible de contacter à travers l’app ne sont toutefois pas nécessairement des partenaires. Lors du lancement, plus de 60 entreprises globales (dont certains géants du web) seront listées et de nouvelles seront ajoutées chaque semaine. Le but n’étant pas d’intégrer des milliers de sociétés, précise encore le senior designer. L’app se concentre pour l’heure sur de grandes sociétés traitant les données de beaucoup de clients, mais aussi sur des firmes moins connues spécialisées dans le business des données (data brokers).

One.Thing.Less est d’abord disponible pour iOS, en anglais. Une version Android et d’autres langues suivront progressivement.

Webcode
DPF8_93790