Résultats en berne

Kudelski compte rebondir grâce à la cybersécurité

| mise à jour

Subissant un net recul de son chiffre d’affaires, le groupe suisse Kudelski vend son activité de décodeurs et compte se relancer en se focalisant sur la cybersécurité, en particulier sur les services de conseil et de sécurité managés.

André Kudelski, Président et Administrateur délégué du Groupe Kudelski, veut se concentrer sur la cybersécurité et l’internet des objets. (Source: WEF)
André Kudelski, Président et Administrateur délégué du Groupe Kudelski, veut se concentrer sur la cybersécurité et l’internet des objets. (Source: WEF)

Kudelski cède ses activités de décodeurs pour la télévision à la société française Neotion, pour 20 millions de dollars. André Kudelski, Président et Administrateur délégué du Groupe Kudelski, a justifié cette opération en ces termes: «Ce transfert d’actifs à un acteur solide du marché s’inscrit dans la stratégie de notre Groupe de se concentrer sur les activités principales dans lesquelles il a ou atteindra une masse critique et une rentabilité qui lui permettent de financer ses initiatives de croissance.» Une stratégie qui s’explique par la très mauvaise passe de la multinationale suisse basée à Cheseaux (VD) et Phoenix (USA), qui vient d’annoncer des résultats en berne pour le premier semestre 2018.

Kudelski accuse une perte opérationnelle de 2,2 millions de dollars et a vu son chiffre d’affaires chuter de plus de 10%. Un recul en grande partie causé par les mauvais résultats du segment de l’accès sécurisé pour la télévision numérique. Pour rebondir, le groupe compte sur son activité de cybersécurité, dont le bénéfice brut est en hausse au premier semestre 2018 grâce à l’augmentation des ventes de solutions à forte valeur ajoutée. Le groupe veut faire évoluer Kudelski Security vers la commercialisation de technologies propriétaires à marges plus élevées, mais aussi vers la vente de services de conseil et de sécurité managés. Des activités amenées à croître fortement d'ici 2020, prédit le cabinet Gartner, les offres de services de sécurité IT en mode cloud (sous forme de souscriptions ou de services managés), étant sur le point de dépasser les investissements pour des déploiements sur site.

Dans une interview accordée au Temps, André Kudelski explique que les investissements du groupe vont désormais se concentrer sur des domaines plus porteurs que la télévision numérique, comme la cybersécurité et la sécurisation de l’internet des objets: «La cybersécurité constitue une part importante de l’avenir du groupe. L’an dernier, elle a représenté environ 15% de notre chiffre d’affaires», assure André Kudelski. Avant de préciser que dans ce domaine, le groupe est de son point de vue déjà reconnu: «Nous fournissons notamment des solutions, mais aussi des conseils et de l’analyse à des multinationales ou à des organisations étatiques et proposons entre autres des services de coffres-forts numériques.»

Webcode
DPF8_102853