Adhésion à la Fondation Linux

Microsoft rejoint la Fondation Linux

| mise à jour

Microsoft devient membre «Platinum» de la Fondation Linux et siègera au conseil d’administration de l’organisme. Le SQL Server sur Linux est désormais disponible en une pré-version publique.

Les sourires de Jim Zemlin de la Fondation Linux, Scott Guthrie de Microsoft et Chris Wanstrath de GitHub. (Source: Microsoft)
Les sourires de Jim Zemlin de la Fondation Linux, Scott Guthrie de Microsoft et Chris Wanstrath de GitHub. (Source: Microsoft)

Microsoft est désormais membre de la Fondation Linux. A l’occasion de son événement Connect à New York, le groupe a annoncé sa participation effective à l’organisme développant des projets et systèmes en open source. Pour une cotisation annuelle de 500'000 dollars, le groupe devient membre «Platinum», soit le plus haut «grade». La société siégera également au sein du conseil d’administration. Elle sera représentée par John Gossman, architecte dans l’équipe d’Azure. «La Fondation Linux n’est pas seulement la maison de Linux, mais celle de tous les projets open source les plus novateurs de la communauté, déclare à ce sujet Scott Guthrie, vice-président exécutif de Microsoft Cloud and Enterprise. Nous sommes ravis de rejoindre la Fondation Linux et de collaborer avec la communauté pour aider les développeurs à profiter du shift aux expériences intelligentes sur cloud et mobile.» De son côté, Jim Zemlin, directeur exécutif de la Fondation Linux, a salué la maturité de Microsoft dans son usage des technologies open source et dans ses contributions. «L’entreprise est devenue un soutien enthousiaste de Linux et de l’open source, et un membre très actif dans de nombreux projets importants. L'adhésion est une étape importante pour Microsoft, mais aussi pour la communauté open source en général, qui bénéficie de l'élargissement de la gamme de contributions de l'entreprise.»

En marge de l’événement, Microsoft rend publique la préversion de SQL Server sur Linux. La société avait déjà annoncé, en mars dernier, la compatibilité de sa base de donnée sur Linux, mais uniquement en mode privé. L'éditeur prévoit toujours de porter sur le marché une version définitive de la base de données d'ici mi-2017.

Ces deux annonces s’inscrivent dans un processus de rapprochement entamé depuis quelques années déjà. Il y a une année, Microsoft proposait Red Hat Enterprise Linux comme solution de choix pour traiter les charges de travail d'entreprises Linux dans son cloud public Azure. Puis, en août dernier, la société de Redmond a publié le code de PowerShell sur GitHub, pour Linux et Mac OS X.

Webcode
DPF8_15488