Rapport du WEF

5 millions de jobs menacés par la 4ème révolution industrielle

| mise à jour

Selon un nouveau rapport du Forum économique mondial (WEF), la quatrième révolution industrielle risque de provoquer la perte de plus de 5 millions de jobs.

Le programme du Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui ouvre ses portes le 20 janvier, fait une large place au thème de la «quatrième révolution industrielle». La fondation du WEF a publié en préambule une étude sur cette transformation, mettant en lumière l’impact attendu de cette dernière sur le marché de l’emploi.

L’étude «The Future of Jobs» prédit que la quatrième révolution industrielle, combinée avec d'autres changements socio-économiques et démographiques, va conduire à une perte nette de plus de 5 millions d'emplois ces cinq prochaines années dans les quinze principaux marchés développés et émergents. Globalement, le WEF estime que 7,1 millions de jobs disparaîtront, et ce en raison de redondances, de l’automatisation des processus et du phénomène de désintermédiation. Les employés de bureau et les jobs administratifs seront les plus touchés. Ces pertes devraient être compensées par la création de 2,1 millions d’emplois d'ici 5 ans, avance le WEF, spécialement dans les domaines des mathématiques, de l'informatique et de l'ingénierie.

Le rapport indique que l’impact de la transformation de l’industrie va passablement varier d’un secteur d’activités à l'autre. Ainsi, le domaine de la santé devrait être le plus touché en termes d’emploi ces cinq prochaines années, suivi par les secteurs de l'énergie et des services financiers. Tandis que les TIC se dégagent comme le secteur qui créera le plus d’emplois, suivi de la communication, des divertissements et des médias.

Webcode
6123

Kommentare

« Plus