Fusion record

C'est fait, Dell rachète EMC pour 67 milliards de dollars

| mise à jour
par helenel

Les rumeurs ont été confirmées: Dell acquiert EMC pour 67 milliards de dollars. Une acquisition record pour une compagnie IT.

Joe Tucci (EMC) et Michael Dell (Dell).
Joe Tucci (EMC) et Michael Dell (Dell).

Les rumeurs de rachat d'EMC par Dell ont été confirmées. Dans un communiqué commun, les deux entreprises ont annoncé avoir signé un accord définitif en vertu duquel Dell, avec ses propriétaires, à savoir Michael Dell, CEO de Dell, ainsi que ses partenaires financiers, les fonds MSD Partners et Silver Lake, rachètent EMC. VMware reste une société indépendante cotée en bourse, dans laquelle Dell prévoit toutefois d'accroître sa participation.

Acquisition record

Les actionnaires d'EMC recevront environ 33,15 dollars par action répartis entre du cash (24,05 dollars par action) et des «tracking stocks», des titres qui répliquent l'évolution du cours de bourse de VMware. Le total de la transaction est évalué à 67 milliards de dollars. Cela en fait la plus grosse acquisition dans le domaine IT après le rachat de Compaq par HP, qui s'élevait à 33,6 milliards de dollars en 2001.

Selon le communiqué, le regroupement de Dell et d'EMC, qui comprend aussi Pivotal, RSA, VCE et Virtustream, va donner naissance à la plus grande société technologique non cotée en bourse. Des synergies à hauteur de un milliard de dollars sont prévues. Concernant l'organisation, Pivotal conservera son mode de fonctionnement, ainsi que ses dirigeants. Joe Tucci, CEO d'EMC, se dit fier de ce qu'est devenu EMC depuis ses débuts et il explique cette fusion: «Les vagues du changement que nous voyons maintenant dans notre industrie sont sans précédent et, pour naviguer avec ce changement, nous devons créer une nouvelle société pour une nouvelle ère. Je crois vraiment que la combinaison d'EMC et Dell se révélera être une combinaison gagnante pour nos clients, nos employés, nos partenaires et nos actionnaires.»

Glenn O'Donnell, analyste chez Forrester, estime qu'il s'agit là d'une bonne nouvelle pour EMC et pour ses clients, mais aussi pour Dell: «La spéculation a été un peu effrayante pour les clients d'EMC mais Dell est un acteur de confiance. Dell, de son côté, est plutôt faible dans le domaine du stockage et EMC lui permettra de proposer le portefeuille complet, dont il a besoin pour rivaliser avec HP, Cisco, IBM et Huawei dont la menace est croissante.»

Ashish Nadkarni, analyste chez IDC, constate que dans le stockage, les produits des deux sociétés se complètent largement: «EMC s'adresse aux grandes entreprises alors que Dell est plus fort sur les produits d'entrée de gamme. Cet accord fera aussi de Dell un acteur significatif en matière de  protection des données, un domaine dans lequel il n'a jamais été capable de rivaliser avec les lignes Data Domain et Avamar d'EMC.»

Une opportunité pour HP?

Dans un mémo à ses collaborateurs dévoilé par Siliconangle, Meg Whitmann, CEO d'HP, se réjouit de cette acquisition: «Ceci est la validation de la stratégie que nous avons établi et je ne suis pas surprise que d’autres essayent de l’imiter. Mais la réalité est que nous avons deux ans d’avance dans ce jeu et qu’il sera difficile pour les autres de nous rattraper.» Elle cite quatre éléments qui pèseront sur la nouvelle entité. Le premier réside dans les intérêts considérables que l'entreprise devra rembourser, des montants qui ne pourront être alloué à la R&D. Le deuxième est que les dirigeants et leurs équipes vont pendant les prochains mois être distrait par le regroupement des deux entreprises. Le troisième tient au fait que le rapprochement des portefeuilles des produits d'EMC et de Dell exigera aussi beaucoup d'efforts qui risquent d'apporter de la confusion pour les clients. Enfin, ce mouvement va provoquer le «chaos» dans le channel, parce que Dell et EMC ont deux approches différentes dans ce domaine. Meg Whitman entrevoit donc une opportunité pour son entreprise à un moment qu'elle juge opportun: «Nous terminons notre voyage pour créer deux nouvelles entreprises. Nous sommes organisés, nous avons un bilan solide et notre moteur d'innovation est en marche.»

Dell et EMC comptent respectivement près de 100 000 et de 70 000 collaborateurs dans le monde entier. Les antennes romandes des deux entreprises emploient environ 50 collaborateurs pour ce qui est d'EMC et environ 70 collaborateurs pour Dell.

Webcode
4721

Kommentare

« Plus