Consolidation

Equinix met la main sur Telectiy qui n'achètera donc pas Interxion

| mise à jour
par helenel

Le marché des centres de données en Europe est en pleine consolidation. Alors qu'elle envisageait de racheter sa concurrente Interxion, Telecity est finalement acquise par Equinix.

(Quelle: Netzmedien-Archiv)
(Quelle: Netzmedien-Archiv)

Equinix a conclu un accord pour acquérir son concurrent britannique Telecity Group. L'américain va débourser pour cela 2,35 milliards de livres (soit environ 3,4 milliards de francs). Il entend ainsi créer le premier acteur du secteur en Europe en augmentant ses capacités dans certaines villes d'Europe, comme Londres, mais aussi en s'installant dans de nouveaux sites, notamment Dublin, Milan, Istanbul, Stockholm, Helsinki et Varsovie. A l'issue de l'opération, les actionnaires de Telecity détiendront 10,1% du capital de la nouvelle entité. L'offre de rachat a été présentée début mai.

Cela signifie que Telecity n'achètera pas Interxion, comme elle entendait le faire en février dernier. A l'époque, la société britannique avait proposé 2,2 milliards de dollars, entièrement en actions. Eric Schwartz, Président EMEA d'Equinix, avait alors déclaré qu’il ne faisait aucun doute que les tendances actuelles telles que le cloud, le big data, et le mobile, entrainaient une demande importante en termes de datacenters dans le monde. Et de préciser: «Cette annonce est en phase avec ce que nous observons sur le marché. Les entreprises étant de plus en plus interconnectées, une stratégie globale concernant les datacenters devient nécessaire.»

Créée en 1998, Telecity exploite des centres de données dans une douzaine de pays d'Europe. Ces centres de données sont situés généralement en centre-ville. De son côté, Equinix, fondée la même années, gère plus de 100 centres de données dans plus de 30 pays répartis dans le monde entier. 

Webcode
2666

Kommentare

« Plus