Azure

Tout ce qu’une plate-forme cloud devrait contenir

| mise à jour
par L'invité: André Roth

IaaS a été longtemps synonyme de globalité des services d’infrastructure du cloud public. Mais de plus en plus, les innovations se produisent comme PaaS. Vue d’ensemble des plus récents services cloud de Windows Azure.

Les offres d’infrastructure de cloud se différencient en deux types: Infrastructure-as-a-Service (IaaS) et Platform-as-a-Service (PaaS). IaaS signifie la mise à disposition de machines virtuelles qui rapportent, mettent à l’échelle et calculent selon la puissance et à la minute près.Nouvelle et simple, la console de gestion nommée «Dashboard» sous Windows Azure, restitue une vision précise et détaillée des services spécifiques utilisés tels que le Compute Hours d’une machine virtuelle et les coûts occasionnés jusqu’ici, d’où un contrôle simple et agréable des services Azure utilisés.

La question du prix est un critère en faveur de Windows Azure. La baisse drastique de 21 à 33% des prix depuis avril dernier s’applique tant à VMs in laaS qu’aux services PaaS. Toute idée que Windows Azure pourrait être plus cher que d’autres est définitivement infondée.Dans le but de mieux satisfaire les exigences du monde mobile, l’élaboration de services plus «élevés» ou plus complexes constitue l’étape logique suivante, comme Media et Mobile Services de Windows Azure.

Media Services – tout le nécessaire pour une station TV Cloud

Les offres de streaming de contenus audio et vidéo se prêtent spécifiquement au domaine d’utilisation de services cloud. Gourmandes en espace mémoire en ligne à l’échelle de gigas et de terrabytes, elles impliquent des calculs de codage intenses et nécessitent une infrastructure réseau ultra-performante lorsque des douzaines ou des centaines d’utilisateurs consomment des contenus médias (en direct) lors de grands événements.

Azure Media Services englobe donc un choix de services de chiffrage et de protection de médias streaming tels la musique et les vidéos. En même temps, ce service transforme automatiquement les contenus sources à haute résolution en codages transmis à des débits binaires multiples qui permettent la diffusion sur différents appareils. Un fournisseur de contenus médias peut donc streamer en qualité haute définition au salon ou avec une résolution adaptée sur un appareil mobile.

Mobile Services – communication avec apps mobiles

Les applications mobiles sont très populaires sur les smartphones. A l’exception de certains jeux qui fonctionnent totalement hors ligne, les apps mobiles sont en interaction avec un serveur – pour l’actualisation de contenus avec des applications actuelles ou la synchronisation de listes highscore de jeux.Implémenter un tel service back-end peut être onéreux, notamment en raison du succès des apps, compatibles avec plusieurs plates-formes telles qu’iOS, Android et Windows Phone.

Azure Mobile Services fournit donc une solution back-end clé en main, avec l’enregistrement de données, des questionnements, la gestion d’identités, l’envoi de messages Push aux terminaux mobiles. Un service qui soutient de manière standard l’interopérabilité avec les principales plates-formes mobiles. Si Google, par exemple, décidait d’adapter les interfaces de communication aux appareils Android, l’équipe de Windows Azure doit de même adapter le service et non l’auteur à ses applis.

Et bien plus encore...

Les deux services de plate-forme décrits ne sont qu’une partie de l’iceberg PaaS de Windows Azure. Cette puissante plate-forme cloud offre aussi des services affinés d’hébergement de sites web avec le service Websites on Azure et le service spécial HDInsight pour l’informatique haute performance ainsi que le traitement de données non structurées d’envergure Big Data (mot clé: Apache Hadoop). Les avantages des services PaaS sont clairs: il devient toujours plus confortable, bon marché et facile de porter des applications spécialisées dans un cloud public. Le dashboard, d’administration facile, y contribue en évitant que l'administrateur cloud services ne s’égare.

Un petit inconvénient doit être aussi mentionné: au vu de la rapidité de lancement de services toujours nouveaux, il devient plus difficile d’en garder la vue d’ensemble et de rester «up-to-date». Notre conseil: essayez la plus complète des plates-formes cloud et souscrivez à un Trial Account Windows Azure. En testant cette plate-forme au moins un mois, vous recevrez un bon Windows Azure unique d’une valeur de CHF 150.–.

A propos de l'auteur: André Roth est Business Development Manager du Developer & Platform Group chez Microsoft Suisse S.à r.l.

Kommentare

« Plus