Scission

HP se divise pour séparer ses services des imprimantes et PC

| mise à jour

HP a annoncé qu’elle allait se scinder en deux entreprises d’ici fin 2015. Avec d’un côté, une firme se consacrant aux PC et aux imprimantes. Et de l’autre, une société spécifiquement dévolue aux services aux entreprises.

Hewlett-Packard projette de se scinder en deux. L’information, révélée dans un premier temps par le Wall Street Journal, a été confirmée par le groupe informatique américain. Ce dernier annonce son intention de créer deux entreprises. La première, nommée Hewlett-Packard Enterprise, sera dédiée à ses actuelles activités de stockage, de fourniture de serveurs, de réseaux, de systèmes convergents, de logiciels et de services aux entreprises. La seconde, appelée HP Inc., se consacrera à la vente et à la fabrication d’ordinateurs et d’imprimantes. Cette dernière va conserver le logo actuel de HP. La scission devrait être effective d’ici fin 2015. C’est Meg Whitman, l'actuelle CEO du groupe, qui prendra les rênes de Hewlett-Packard Enterprise. Elle présidera en outre le conseil d'administration de HP Inc. Cette seconde société sera dirigée par Dion Weisler, actuel vice-président responsable des PC et imprimantes. «En passant d’une entreprise HP à deux nouvelles sociétés issues du succès de nos efforts de redressement, nous serons dans une meilleure position pour concurrencer le marché, pour soutenir nos clients et partenaires, ainsi que pour offrir une valeur maximale à nos actionnaires», déclare Meg Whitman.

Des ventes de PC en baisse

Selon le Wall Street Journal, les activités de HP consacrées aux ordinateurs et imprimantes ont représenté en 2013 un chiffre d’affaires de 55,9 milliards de dollars, équivalant à la moitié du chiffre total de l’entreprise. Des ventes qui correspondent à une baisse de 7,1 % sur une année, tandis que le chiffre d’affaires total affichait un recul de 6,7 %. En 2013, HP perdait sa première place parmi les fabricants de PC, se faisant doubler par Lenovo. Selon les derniers chiffres de Gartner, au second trimestre 2014, HP a écoulé 13'404'100 unités (part de marché de 17,7%), contre 14'518’435 pour Lenovo (19,2%). En réaction à cette mauvaise passe, Meg Whitman a initié des vagues de licenciements, remerciant des dizaines de milliers d'employés. Le Wall Street Journal rappelle que HP avait déjà envisagé pareille scission il n’y a pas si longtemps. C'était en 2011, sous la direction de l’ancien CEO Leo Apotheker. Mais face à la pression des actionnaires, la séparation n’avait finalement pas eu lieu et Leo Apotheker avait dû prendre la porte. La Wall Street Journal fait en outre état de rumeurs insinuant que cette scission pourrait mener à de futurs accords. Notons que le quotidien a affirmé il y a peu que le géant du stockage EMC aurait entamé il y a plusieurs mois des discussions avec HP en vue d'une fusion.

Kommentare

« Plus