Création d'entreprises high tech

Venture leaders 2011: 20 startups suisses iront en juin à Boston

| mise à jour

Le programme venture leaders profitera cette année à nouveau à 20 jeunes entrepreneurs helvétiques, dont six sont actifs dans les TIC. Ils ont été présentés ce jeudi lors de l’événement «venture ideas» organisé sur le campus de l’EPFL.

Vingt jeunes entrepreneur(e)s innovants vont s’envoler début juin pour Boston afin de représenter l’«équipe nationale suisse des startups» durant 10 jours de formation. Comme chaque année depuis l’an 2000, ils auront l’occasion de s’immerger dans le biotope économique de la côte Est des Etats-Unis, haut lieu de la technologie, à la rencontre d’investisseurs, de représentants de l’industrie et de leurs pairs américains.

Près de 100 candidats ont tenté de faire partie de la sélection venture leaders organisée par venturelab, un programme national financé par la Confédération. Seuls les aspirants recélant un important potentiel de croissance et d’innovation ont été retenus. A Boston, ils devront préparer la commercialisation de leur idée ou de leur produit high-tech et se profiler sur la scène internationale. «Le fait de pouvoir nouer des contacts avec des insiders de l’industrie et du monde du capital-risque est extrêmement important pour ces startups», explique Beat Schillig, responsable de venturelab pour la Suisse alémanique.

Six finalistes TIC

Les 20 finalistes ont été présentés aujourd’hui à l’EPFL devant un parterre de quelque 200 participants, a expliqué à la rédaction Pascal Vermot, responsable communication de venturelab. La conférence était aussi l’occasion d’écouter ceux qui se sont fait un nom en tant qu’entrepreneur, notamment Elmar Mock, co-inventeur de la Swatch et CEO de Creaholic ainsi qu’Edouard Lambelet, co-fondateur et CEO de Smallrivers, la start-up à l’origine de l’outil de curation paper.li.

Six projets de startups dans le domaine des TIC font partie des 20 sélectionnés. Ils sont représentés par les entrepreneurs suivants:

• Jan-Mathieu Donnier, GlobalVision Communication (communication visuelle dans les médias électroniques et l'imagerie 360°).

• Andrea Girardello, AppAware (application Android pour portables permettant de connaître les applications préférées installées sur les téléphones    de ses amis ou des utilisateurs de sa région).

• Marcus Kuhn, connex.io (Système de réconciliation et de synchronisation de données provenant de différents supports dans un seul carnet    d’adresses virtuel).

• Temitope Ola, Koemei SA (technologie cloud basée sur la reconnaissance vocale pour les conversations à plusieurs intervenants).

• Stella Schieffer, Polyport (système alternatif pour les services logistiques rendant l’expédition et le transport de biens davantage éco-   efficients).

• Reto Wettstein, BizTelligence (système d’information et de sécurité vidéo pour la gestion des flux de clientèle dans les surfaces marchandes).

1000 emplois

Lancé en 2000 sous le nom de NETS, le programme venture leaders a permis à 187 entrepreneurs de profiter d’un séjour de développement commercial intensif à Boston, dont 115 ont effectivement lancé une entreprise. Au total, sur 10 ans, ces entreprises ont créé près de 1000 emplois hautement qualifiés et ont généré des volumes de financement de quelque 210 millions de francs.

De nombreux fondateurs connus de startup ont profité de ce programme, à l’image de Stéphane Doutriaux (Poken) ou de Paul Sevinç (Doodle), précise venturelab. Le séjour à Boston peut aussi créer de nouvelles opportunités commerciales. Alexander Ilic, fondateur et CEO de Dacuda et venture leader en 2010, vient ainsi de lancer avec le géant coréen LG une souris-scanner qui s’est révélée une des vedettes du Consumer Electronic Show de Las Vegas cette année. La valeur pécuniaire du voyage à Boston est estimée à quelque 10'000 francs par participant.

 

Kommentare

« Plus