Projet à 250 millions de francs

Débâcle informatique pour les caisses cantonales de compensation

| mise à jour

Malgré des investissements estimés à 250 millions de francs dans le projet Vista, la plupart des caisses cantonales de compensation utilisent encore des programmes informatiques vieux de 30 ans.

«Le projet le plus ambitieux de Suisse» est devenu complètement ingouvernable, selon la SonntagsZeitung. Depuis 10 ans, un groupe de caisses cantonales de compensation laissent développer un nouveau logiciel qui leur coûtera au final un quart de milliard de francs. Pour le moment, seul un gestionnaire d’adresses fonctionne. Pour leurs tâches journalières, les employés travaillent ainsi toujours sur des logiciels âgés de 30 ans.

Sont associés au projet Vista sous la direction de la SVA Zürich (Kompetenzzentrum für Sozialversicherungen) le Liechtenstein et les caisses cantonales d’Appenzell, Fribourg, Glaris, des Grisons, Soleure, Schaffhouse, Schwyz, St-Gall, du Tessin, de Thurgovie, d’Uri et de Zoug. A l’origine étaient planifiées de nouvelles applications pour l’AVS, l’AI, l’APG et les allocations familiales. Ces trois derniers volets ont toutefois été biffés du projet.

La refonte complète du système informatique des caisses cantonales de compensation a initialement été budgétée à quelque 80 millions de francs. Le développement du projet redimensionné coûte désormais 140 millions, sans tenir compte de 14,5 millions alloués au concept et 42 autres millions aux coûts d’exploitation courants et aux licences. Responsable de cette débâcle, IGS GmbH, un fournisseur de logiciels sis à St-Gall appartenant aux caisses de compensation parties prenantes. Le développement a lui été donné à IBM.

Kommentare

« Plus