Mauvaises conditions de travail

Apple fait auditer ses usines chinoises

| mise à jour
par tanias

Un organisme externe auditera les usines des principaux fournisseurs d’Apple, notamment en Chine. Dans ce même pays, des iPad sont retirés du marché en raison d’un litige juridique entre Apple et Proview.

Apple a annoncé aujourd’hui avoir mandaté un organisme externe afin de procéder à un examen des conditions de travail imposées aux employés de certains de ses fournisseurs. Les experts se rendront notamment dans les fabriques de Foxconn à Shenzhen et Chengdu, en Chine.

Pour rappel, Apple avait été fortement critiquée après le suicide de plusieurs employés dans les usines de Foxconn, qui serait dus aux mauvaises conditions de travail qui leur étaient imposées. «Nous estimons que tous les travailleurs ont droit à un environnement de travail sûr et équitable, raison pour laquelle nous avons demandé à la Fair Labor Association d’auditer nos principaux fournisseurs», a indiqué le nouveau CEO d’Apple, Tim Cook, dans un communiqué. «Ces inspections sont une première dans le monde de l’électronique, en termes d’envergure et de portée, et nous sommes reconnaissants à FLA d’avoir accepté d’identifier les usines auditées dans son rapport».

Dans le cadre de cet audit, la FLA sera amenée à interviewer des milliers d’employés au sujet de leurs conditions de travail et de vie. Les fournisseurs d’Apple se sont engagés à coopérer pleinement avec la FLA, qui publiera ses premières observations et recommandations sur le site www.fairlabor.org au mois de mars.

iPad confisqués

Toujours en Chine, des officiels du régime ont commencé à retirer des iPad des rayons des magasins. En effet, la firme américaine est actuellement en litige avec la firme chinoise Proview, qui avait fait enregistrer la marque «IPAD» en 2001. Apple a depuis racheté les droits sur ce nom de marque, mais l’entreprise chinoise estime que l’accord signé exclut le marché chinois, ce que conteste Apple. Un premier tribunal a donné raison à Proview en décembre 2011, et Apple attend désormais le verdict de la procédure d’appel. Dans l’attente d’un verdict, l’iPad n’est pas censé être vendu, un phénomène qui pourrait coûter des parts de marché à Apple s’il se prolonge. En outre, si la firme américaine venait à perdre cet appel, racheter les droits du nom de la marque pour la Chine pourrait lui coûter cher.

Kommentare

« Plus