Stratégie

Amaris veut engager plus de 700 personnes d’ici fin 2014

| mise à jour

Spécialisé dans le conseil en Technologies et Management, Amaris a dépassé le millier de collaborateurs et poursuit son expansion. En Suisse, 80 personnes devraient être embauchées.

Fondée en 2007, la société de conseil genevoise poursuit son expansion à un rythme effréné. Cette année, elle a déjà ouvert des représentations à Amsterdam, Lisbonne, Montréal et Shanghai, portant leur nombre à plus de 40. Cet été, elle a accueilli son millième employé, et prévoit d’en embaucher 700 en tout d’ici la fin décembre, dont 80 en Suisse. Le cofondateur et directeur du groupe, Olivier Brourhant, va même plus loin et parle de recruter entre 700 et 1000 collaborateurs supplémentaires l’an prochain, sans compter les acquisitions, selon une interview accordée au journal Le Temps d’aujourd’hui.

«D’ici à cinq ans, nous espérons compter 4000 collaborateurs. Les premiers contacts se font généralement via les réseaux sociaux ou notre site internet.» Pour recruter tout ce personnel, Amaris compte sur une équipe d’une soixantaine de personnes.

Le but de l’entreprise est de devenir le «leader indépendant du conseil en Europe dans les cinq ans», selon le communiqué de presse. «Cela passera bien sûr par l’implantation géographique du groupe, qui lui permet d’ores et déjà d’être l’acteur européen le plus déployé dans le monde», observe l’autre cofondateur, Olivier Tisseyre. Selon la philosophie du groupe, chaque employé est invité «à anticiper et à préparer ses futures responsabilités en valorisant la prise d’initiatives»

Le groupe compte plus de 350 clients, dont des banques, des sociétés pharmaceutiques ou des collectivités publiques. Selon Le Temps, le chiffre d’affaires devrait atteindre les 80 millions de francs cette année et un volume de vente de 110 millions pour l’an prochain.

Kommentare

« Plus