CIO Survey 2019 - synthèse

Quel est l'agenda 2019 des responsables IT romands?

| mise à jour

Pour les CIO romands sondés par ICTjournal, la transformation numérique de leur entreprise continue d’être la priorité numéro 1. Pour y parvenir, ils comptent sur les multiples possibilités d’exploiter les données. Les défis: moderniser l’architecture et recruter des spécialistes.

Durant les mois de décembre et de janvier, ICTjournal a sondé une trentaine de responsables IT romands sur leur agenda 2019 autour de six thèmes: les budgets, les priorités, l’organisation, l’environnement IT, la transformation numérique et l’adoption des technologies.

Comme ces dernières années, la conduite de la transformation numérique de leur entreprise est au sommet de leur agenda. La priorité est donc à une informatique tournée vers le marché: les CIO veulent donner au business les moyens d’enrichir l’expérience des clients finaux et contribuer ainsi à la croissance de l’entreprise. Sans pour autant négliger la sécurité qui se retrouve en bonne place dans la plupart des réponses à l’enquête.

> Voir les résultats: les priorités des DSI 2019

Des budgets en hausse

Ce rôle de création de valeur de l’informatique se reflète côté financier. La réduction des coûts est une priorité moyenne et les budgets IT sont en hausse dans la moitié des organisations sondées – c’est la plus haute proportion depuis qu’ICTjournal conduit cette enquête.

> Voir les résultats: évolution des budgets IT

Priorité au Big Data et à l’intelligence artificielle

Pour les responsables sondés, l’exploitation des données est prioritaire. Le Big Data et l’intelligence artificielle sont les deux technologies dans lesquelles les organisations mènent actuellement le plus de projets pilotes et de déploiements. Et deux entreprises sur trois considèrent qu’il est très prioritaire d’améliorer l’architecture et la gouvernance des données – des prérequis pour les projets d’analytics.

> Voir les résultats: adoption des technologies

En quête de spécialistes

Côté gestion du département IT, la priorité des responsables est de trouver les compétences à même de mener à bien leurs projets d’innovation. En la matière, les CIO accordent davantage d’importance au développement de leurs équipes qu’au recrutement de nouveaux talents. Ce qui s’explique sans doute par la pénurie de personnel qualifié, les architectes et data scientists étant particulièrement difficiles à trouver.

Par ailleurs, plus de la moitié des responsables sondés ont pour priorité d’automatiser davantage les tâches de l’informatique. Une mesure qui permet aussi de réduire le besoin en spécialistes.

> Voir les résultats: priorités en matière de management et d’organisation

Moderniser l’environnement, mais comment

Sondés sur leurs priorités en matière d’environnement IT, les responsables désignent en premier la sécurité, puis la modernisation des systèmes. Davantage que la migration vers le cloud, ils mettent la priorité à moderniser l’architecture, les applications et l’infrastructure. Il s’agit là d’une tendance actuelle constatée dans d’autres enquêtes internationales: de plus en plus d’organisations réalisent que l’agilité requise par le numérique nécessite davantage que de déplacer les systèmes tels quels dans le cloud (lift & shift).

Paradoxalement, peu d’entreprises adoptent les technologies typiques de cette modernisation, comme les microservices ou surtout les containers, qui n’ont aucun intérêt pour 40% des responsables. Même constat au niveau organisationnel, puisque trois quarts des CIO jugent que le développement de pratiques DevOps n’est pas une priorité élevée.

> Voir les résultats: priorités en matière d’environnement IT

Cap sur la transformation de l’organisation, et après?

L’enquête montre que les responsables IT évoluent dans leur rapport au business. Ils se focalisent moins sur les technologies et plus sur l’apport d’innovations et le développement de nouvelles compétences. Les transformations d’ordre organisationnel sont en revanche considérées comme moins prioritaires.

Les technologies et les talents suffisent-ils à répondre à l’enjeu numérique? On peut légitimement s’interroger. De fait, la moitié des sondés met aussi l’accent sur l’évolution de l’organisation IT. Les mêmes qui donnent davantage la priorité à la transformation du modèle opérationnel de l’IT, sont aussi plus enclins à automatiser l’informatique et à développer la pratique DevOps.

La prochaine étape? Peut-être faire de l’IT un véritable business. En développant des produits destinés aux clients finaux et en transformant la façon dont l’informatique est financée.

Voir les résultats: priorités en matière de transformation numérique

Tous les résultats:

priorités des DSI 2019

évolution des budgets IT

adoption des technologies

management & organisation

environnement IT

transformation numérique

Tags
Webcode
DPF8_138429