Les méthodes Agile ont-elles atteint leur plafond dans les entreprises suisses?

| mise à jour

La majorité des projets de développement s’appuient sur un framework Agile dans les entreprises suisses, mais la satisfaction n’est pas toujours au rendez-vous. A cela s’ajoutent les problèmes liés à l’emploi simultané de méthodes Agile et traditionnelles.

(Source: liubomirt / Fotolia.com)
(Source: liubomirt / Fotolia.com)

Les méthodes Agile ne cessent de progresser dans les entreprises suisses. L’étude de SwissQ initiée en 2009 montre année après année que les développements réalisés en mode Agile gagnent du terrain sur les méthodes Cascade. Environ 60% des projets sont aujourd’hui réalisés en s’appuyant sur une méthode Agile, principalement le framework Scrum.

Une proportion importante, mais qui a légèrement reculé entre 2017 et 2018, signe peut-être que les méthodes Agile ont atteint un plafond. La satisfaction des entreprises suisses quant aux méthodes Agile est d’ailleurs en déclin: seul un quart d’entre elles juge les objectifs remplis, tandis que que 60% trouvent que la méthode prend trop de temps ou s’avère trop compliquée.

Mix de méthodes: Agile + Cascade

De fait, l’étude de SwissQ montre surtout que les frontières entre développement Agile et traditionnel s’estompent. De nombreuses entreprises recourent ainsi aux deux méthodes en parallèle. Une approche à deux vitesses qui n’est pas sans poser des problèmes d’intégration lorsque les rythmes de développement varient énormément. «Beaucoup de ces systèmes sont interdépendants et l’adaptation des interfaces et données génère des attentes indésirables», explique Silvio Moser, CTO de SwissQ.

Les sociétés n’hésitent pas non plus à mêler méthodes Agile et traditionnelle au sein d’un même projet. Près de 40% des projets en mode Cascade font aussi appel à Scrum et près de 25% des projets Agile utilisent aussi le mode Cascade. «Tout l’art consiste à combiner les avantages - et non pas les inconvénients - des deux méthodes», avertit Silvio Moser. Sans compter qu’en termes de périmètre et de budgétisation, les deux modes diffèrent du tout au tout.

Agile au-delà du développement

Si les méthodes Agile ont peut-être atteint un plafond dans le développement, elles vont continuer à s’étendre à d’autres fonctions de l’entreprise - ce que l’on appelle communément «agile at scale». Signe de cette évolution, le framework SAFe gagne du terrain, 18% des entreprises sondées y recourant en 2018 contre trois fois moins en 2017.

L’étude de SwissQ montre notamment que les méthodes Agile sont déjà très populaires dans la gestion de projet, mais en revanche beaucoup moins dans le management et les opérations - vous avez dit DevOps?

Webcode
DPF8_93951