Digital Factory

UBS: une «fabrique» de 4000 mètres carrés pour l’innovation numérique

| mise à jour
par Yannick Chavanne et Oliver Schneider

UBS dispose désormais de plus d’espace pour stimuler le développement de nouvelles solutions numériques. Les bureaux principaux de sa Digital Factory zurichoise déménagent dans des locaux de 4100 mètres carrés adaptés à un mode de développement itératif centré sur le client.

UBS se donne les moyens et l’espace pour fignoler de nouveaux produits digitaux sur le principe de l’interdisciplinarité. La grande banque helvétique a en effet inauguré une nouvelle antenne de sa Digital Factory dans le quartier de Zurich Ouest. Des bureaux ouverts, adaptés à un mode de travail agile, peuvent accueillir jusqu’à 600 collaborateurs sur une superficie de près de 4100 mètres carrés.

«La nouvelle Digital Factory de Zurich est un témoignage supplémentaire de l’attachement d’UBS à la place économique suisse», dixit Axel Lehmann, Président de la filiale suisse d’UBS. Avec ce nouveau lieu, la banque compte augmenter son attractivité en tant qu’employeur et attirer les jeunes talents de l'université et des hautes écoles proches.

Des spécialistes dans plus de 20 disciplines

La mission de la Digital Factory d’UBS consiste à développer de meilleures solutions pour les clients et dans des délais plus courts. «Pour ce faire, des spécialistes de plus de 20 disciplines travaillent en réseau, en mode dit agile et sur plusieurs sites dans le monde entier», explique Sabine Keller-Busse, UBS Group Chief Operating Officer (COO). Les spécialistes regroupent des informaticiens, mais aussi des professionnels de la banque tels que des conseillers à la clientèle.

Dans le cadre de la Digital Factory, les équipe de développement ont entre autres l’occasion de visualiser des idées de façon précoce et de mener des tests fréquents, souligne UBS. Le client, placé au centre de la démarche de conception, a la possibilité d’effectuer des tests d’utilisabilité et de participer ainsi au développement itératif. Les points faibles d’une solution peuvent dès lors être détectés en amont du processus.

Lutter contre la concurrence américaine et chinoise

Avec cet espace dédié à l'innovation, UBS ambitionne de lutter contre la concurrence croissante des géants de la tech US et de la Chine, a déclaré la COO du groupe lors de l'inauguration. Les banques doivent suivre le rythme du secteur numérique et l'industrie n'a pas la réputation d'être particulièrement innovante sur le plan technologique. UBS espère changer la donne en se dotant de sept Digital Factories à travers le monde.

UBS a créé en 2017 la Digital Factory de Zurich, qui disposait jusqu’ici d’un espace temporaire dans ses locaux de la Paradeplatz. Cette structure dédiée à l’innovation digitale a déjà vu naître UBS Atrium, la plateforme d’octroi de crédit, ou encore UBS Digital Business, qui propose également aux PME des solutions simples et efficaces pour leurs activités courantes. Mais aussi la plateforme en ligne UBS Security Check, qui vise à sensibiliser les clients privés et les entreprises aux cyber-risques.

Numériser et automatiser les processus internes

Outre les applications côté client, la mise en place d'applications bancaires internes est tout aussi importante sur les trois étages du nouveau site. Un constat issu d’une visite des lieux proposées par Mike Dargan, Global Head of Information Technology, et Karin Oertli, COO d'UBS Suisse. Alors que le front-end est déjà numérisé à de nombreux points, les processus manuels ont encore souvent cours au niveau du back-office. «La montagne de papier de notre banque est encore importante», a confié Karin Oertl. UBS espère donc que la Digital Factory aura un impact interne, en travaillant sur les processus et le back-end informatique. Avec l’objectif de numériser les processus papier et automatiser les étapes manuelles intermédiaires encore nécessaires.

Webcode
DPF8_139702