Café digitalisé

Starbucks: machines connectées et machine learning

| mise à jour

Starbucks personnalise l’expérience utilisateur de son app mobile et optimise ses machines à café à l’aide des capacités de machine learning et de sécurisation de l’IoT de Microsoft Azure. Une fonction de traçabilité des grains de café via Azure Blockchain Service est aussi en développement.

«Tout ce que nous faisons dans le domaine de la technologie est centré sur la connexion avec le client», affirme Gerri Martin-Flickinger, Chief Technology Officer chez Starbucks. Avec l'objectif de toujours plus améliorer l’expérience des aficionados d’expressos et autres cafés de saison, la chaîne américaine puise dans un éventail de technologies signées Microsoft. Lors de la conférence Build 2019, la firme de Redmond a dévoilé des innovations développées dans le cadre de ce partenariat.

Comme les baristas, l’app mobile connaît les goûts des clients

Starbucks attend de ses baristas qu’ils fournissent un service personnalisé. Pour proposer une expérience semblable aux utilisateurs de son app mobile, le groupe mise sur l’apprentissage par renforcement, l’une des méthodes d’apprentissage du machine learning. A l’aide de Deep Brew, une plateforme exploitant les services Microsoft Azure, l’app génère des recommandations d’aliments et de boissons en fonction des commandes précédentes, de l’état du stock, de sélections populaires, mais aussi du moment de la journée et de la météo. Ces capacités éviteront par exemple de fournir des recommandations non pertinentes, voire indélicates. Par exemple, si un client commande régulièrement des boissons sans produits laitiers, la plateforme peut déduire une préférence et suggérer des aliments et boissons sans produits laitiers. Starbucks teste maintenant cette technologie de personnalisation dans ses services de drive-in.

La possibilité de faire varier son offre en fonction de conditions variées est aussi mise à profit par McDonald's et, en Suisse, par les automates de Selecta.

Machines à café connectées

Starbucks s'est aussi associé à Microsoft pour déployer Azure Sphere, afin de sécuriser ses machines à café et autres équipements connectées (moulins à café, blenders, etc.) Le but est ici de monitorer l’état de fonctionnement de ces équipements, notamment pour anticiper les pannes. Mais aussi de paramétrer à distance de nouvelles recettes que pourront préparer les machines. L’update de nouvelles offres nécessitait auparavant de mettre à jour des dizaines de milliers de machines avec des clés USB. Au sein de l'infrastructure IoT basée sur Azure, les machines puisent dans plus d'une douzaine de sources de données pour chaque dose d'espresso (5 mégaoctets de données sont ainsi générés sur une période de huit heures). «En connectant l'équipement à Azure IoT Central, Starbucks peut surveiller la température de l'eau, la pression, le temps d'écoulement et plus encore pour s'assurer que les machines Mastrena 2, le produit phare des magasins, donnent le meilleur d'elles-mêmes pour permettre aux baristas de fabriquer des boissons artisanales de la meilleure qualité à tous les coups», a expliqué lors de la conférence Build Olivia Burgess, IoT channel marketing manager chez Microsoft.

Traçabilité des grains de café via Azure Blockchain Service

Dévoilée lors de la conférence Build, Azure Blockchain Service va en outre permettre à Starbucks de donner des informations, via son app mobile, sur la chaîne d'approvisionnement du café que les clients consomment. Le groupe travaille avec plus de 380’000 plantations dans près de 30 pays. «En scannant un code QR [...] les clients peuvent voir où les grains de café ont été cultivés, comment Starbucks supporte les efforts des producteurs dans ces régions, quand et où les grains sont torréfiés, les notes de dégustation et plus encore», a expliqué Anita Rao, Microsoft program manager chez Microsoft.

Webcode
DPF8_138313