Stratégie numérique

Nouvelle casquette pour l’IT du Canton de Vaud qui sera chargée de sa transition numérique

| mise à jour

La Direction des systèmes d’information du canton de Vaud se voit confier une nouvelle mission: mettre en œuvre les chantiers numériques du canton, en son sein et dans sa relation avec les autres acteurs. Le point avec Patrick Amaru, CIO du canton, qui prend les rênes de la nouvelle direction générale.

La future Direction générale du numérique et des systèmes d’information du canton de Vaud sera dirigée par l’actuel chef de service de la DSI, Patrick Amaru.
La future Direction générale du numérique et des systèmes d’information du canton de Vaud sera dirigée par l’actuel chef de service de la DSI, Patrick Amaru.

Fin novembre, le Conseil d’Etat vaudois dévoilait sa stratégie pour numériser le canton de fond en comble (>> Les 5 chantiers numériques du canton de Vaud). Le canton annonce que cette stratégie sera mise en œuvre par sa Direction des systèmes d’information transformée en Direction générale du numérique et des systèmes d’information (DGNSI). Dès le 1er juillet 2019, l’entité élargie aura pour mission supplémentaire «d’accompagner les citoyennes et les citoyens du canton, ainsi que les entreprises et les partenaires institutionnels dans la transition qui les mènera vers la société de demain».

Alors que la DSI était jusqu’à présent focalisée sur la clientèle interne - systèmes et services informatiques, accompagnement des départements dans leur numérisation - elle aura désormais une mission tournée vers l’extérieur, nous explique Patrick Amaru, CIO du canton, qui prend la tête de la nouvelle structure.

Missions transverses, coordination, meilleures pratiques

Au sein de l’administration, la DGNSI aura différents niveaux d’intervention selon les domaines, poursuit Patrick Amaru. C’est elle qui décidera sur des domaines transverses, comme la sécurité, la politique de la donnée (qu’est ce qui est partagé, comment, et avec qui) ou les conditions dans lesquelles le cloud peut être utilisé. Sur des sujets métiers, elle aura davantage mission de coordonner et d’aligner les initiatives numériques des différents départements. Enfin, en tant que centre de compétences en matière d’innovation numérique, elle conseillera les départements et disséminera les meilleures pratiques. La DGNSI pourra capitaliser sur l’expérience accumulée lors de sa propre transformation démarrée l’an dernier vers une organisation plus agile et innovante (>> Comment les départements IT s’organisent pour innover plus et plus vite).

A l’extérieur, la DGNSI collaborera avec les autres administrations publiques (communes, confédération, autres cantons) et avec les entreprises privées. Avec différents enjeux, comme la territorialité des données - c’est à dire un partage de la data réservé aux organisations créant de la valeur au niveau régional - ou l’identité électronique. «L’identité électronique va donner un nouveau souffle à la cyberadministration. S’agissant d’un élément stratégique, nous souhaitons éviter qu’elle soit gérée par des sociétés privées», nous confie Patrick Amaru.

Ressources supplémentaires

Outre une structure de gouvernance dédiée à la transition numérique, la DGNSI s’apprête à recruter un ou une délégué(e) au numérique, qui sera à la tête d’une équipe chargée notamment de la coordination avec les autres administrations publiques.

Webcode
DPF8_130248