Boîtes à outils

Blockchain, réalité augmentée et IA pour développeurs de tout niveau

| mise à jour

Réalité augmentée, intelligence artificielle ou blockchain... les géants du cloud rivalisent pour attirer les développeurs sur leurs plateformes. Une avalanche de frameworks et autres solutions as-a-service qui démocratisent l’accès aux technologies les plus pointues.

ARkit 2, la boîte à outils d’Apple pour créer des expériences de réalité augmentée, intègre des capacités de scan d’objets à animer. (Source: Apple)
ARkit 2, la boîte à outils d’Apple pour créer des expériences de réalité augmentée, intègre des capacités de scan d’objets à animer. (Source: Apple)

Bien décidés à faciliter l’innovation puisant dans les technologies les plus innovantes, les Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft lancent coup sur coup kits et autres framework destinés à des développeurs même peu expérimentés.

Blockchain en quelques clics

AWS a ainsi récemment lancé une offre de création de réseau blockchain «en quelques clics» sous forme d’une série de templates, des modèles permettant de créer et déployer «rapidement et facilement» des blockchains sécurisées à l’aide de frameworks open source au choix (Ethereum ou Hyperledger Fabric). L’objectif est également ici de simplifier la vie des développeurs et de leur permettre l’économie d’une configuration manuelle du réseau. Les modèles choisis sont déployés sous forme de conteneurs sur un cluster Amazon Elastic Container Service (ECS), ou directement sur une instance EC2 exécutant Docker, explique le fournisseur.

Microsoft mise aussi sur ce créneau, avec Azure Blockchain Workbench (en preview), qui promet également aux développeurs d’accélérer la mise au point d’applications blockchain, s’appuyant sur le cloud Azure. A l’instar de l’offre de modèles d’AWS, Workbench propose différents templates de flux de travail pour un codage minimal. Workbench automatise la configuration de l’infrastructure, permettant de déployer le registre distribué et de mettre en place le réseau «en quelques clics». La firme de Redmond explique que cette solution est idéale pour l’exploration en phase de développement/test.

Créer sans peine des expériences immersives

Dans le même esprit «easy code», AWS vient de sortir de sa version bêta privée le kit d’outils Amazon Sumerian, dédié à la création d’expériences 3D et de réalités virtuelle et augmentée (VR et AR). Prenant en charge les technologies WebGL 2 et WebVR, la nature accessible du service est mise en avant par le leader du cloud, qui précise que Sumerian ne nécessite aucune expertise en programmation ou en graphismes 3D. Cette solution en ligne permet de concevoir des scènes immersives et interactives, directement à partir des navigateurs web Chrome et Firefox. Les scènes créées s’exécuteront sur les appareils mobiles Android et iOS, ainsi que sur les casques VR les plus connus du marché dont Oculus Rift et HTC Vive. Via un éditeur en ligne, les développeurs peuvent créer des environnements virtuels réalistes puis les peupler d’objets 3D et de personnages animés proposés par AWS ou transférés via des répertoires tiers compatibles.

ARKit d’Apple vs ARCore de Google

Les écosystèmes iOS et Android ont chacun eu droit à des suites d’outils visant également à faciliter la création d’expériences de réalité augmentée. Apple a confectionné ARKit, un framework qui permet de créer des apps AR en associant les informations provenant des capteurs de mouvement de l’iPhone et de l’iPad aux données issues de la caméra. Tout juste dévoilée et attendue avec iOS 12, la seconde mouture d’ARKit exploite un nouveau format de fichiers baptisé usdz, issu d’une collaboration avec les studios d’animation Pixar. Le format usdz intègre notamment les données pour superposition et la variation de contexte dans le développement de scènes immersives. Les fichiers usdz sont partageables entre différentes applications (Messages, Safari, Mail, News, etc.), un partage qui profite de la transposition des effets graphiques et d’animation créés via ARKit.

Chez le concurrent Google, c’est ARCore qui sert à la création d’expériences AR, ici évidemment pour les smartphones Android. ARCore intègre notamment Sceneform, décrit par Google comme un module qui permet aux développeurs Java d’injecter de l’immersion et de la 3D dans leurs apps mais sans devoir apprendre à manipuler des API compliquées comme OpenGL. Facebook n’est pas en reste, puisque l’expérience proposée par les bots des marques via Messenger peut désormais s’agrémenter de réalité augmentée. Basée sur des filtres et effets AR préconçus, ces fonctionnalités sont disponibles en bêta sur Messenger Platform, pensée comme une boîte à outils pour que les entreprises puissent facilement élaborer des bots de relation client sur Messenger.

Boîte à outils et librairies dédiées au deep learning

Les efforts de certains fournisseurs de démocratiser le développement autour de technologies novatrices s’appliquent également à l’intelligence artificielle. Se destinant aux développeurs de tout niveau, la librairie de deep learning Gluon est le fruit d’une collaboration inhabituelle entre Amazon et Microsoft. Gluon permet de bâtir des modèles de machine learning au moyen d’une API Python et de toute une gamme de composants de réseaux neuronaux.

Amazon fait en revanche cavalier seul avec Sage-Maker, un service entièrement managé qui fournit un pipeline permettant de gérer un projet de création et de déploiement d’IA de bout en bout. SageMaker fournit notamment des outils pour connecter rapidement les données d’apprentissage, et pour sélectionner et optimiser les algorithmes (les plus courants sont préinstallés et déjà optimisés). AWS, Facebook et Microsoft se sont également unis pour créer le format ONNX, qui facilite la vie des développeurs spécialisé dans l’IA sur un aspect bien précis, celui du transfert de modèles de deep learning entre différents kits d’outils. Notamment les frameworks Cognitive Toolkit de Microsoft, mais aussi Caffe2 et PyTorch de Facebook.

Webcode
DPF8_101252