Lutte contre la fraude

La blockchain se hisse au programme du Paléo Festival

| mise à jour

Suite à un essai pilote en collaboration avec l'éditeur romand SecuTix, le Paléo Festival a validé la pertinence du recours à la technologie blockchain pour encadrer la revente de billets.

(Source: Jacques Rattaz)
(Source: Jacques Rattaz)

La lutte contre la revente frauduleuse de billets d’événements fait partie des nombreuses applications permises par la technologie blockchain. Le Paléo Festival de Nyon donne le la sur ce créneau, en annonçant l’accomplissement d’un test du processus d’émission, de transfert et d’activation des billets à partir d’une application mobile basée sur la blockchain. Un essai pilote mené en collaboration avec l’éditeur romand SecuTix, filiale du groupe Elca proposant une solution de billetterie en mode cloud.

Réalisé en conditions réelles entre le 18 et 23 juillet pendant l’édition 2017 du festival, l’essai avait pour objectif d’éprouver le mécanisme de transfert de billet entre plusieurs personnes, mais aussi de valider la facilité d’utilisation d’un billet 100% dématérialisé. Le retour d’expérience du Paléo dans le cade de ce test a validé la pertinence du recours à la technologie blockchain pour encadrer la revente de billets et protéger les intérêts du public. Paléo Festival envisage d’étendre le périmètre lors de la prochaine édition 2018.

SecuTix explique que les principes d’unicité, de traçabilité et de sécurisation des transactions inhérents à la technologie blockchain pourront permettre aux organisateurs d’événements d’encadrer la revente des billets, «en leur permettant d’insuffler des mécanismes de contrôle dans le processus de transfert.» Durant l’essai, SecuTix a mis à disposition une application mobile dotée d’un «secure wallet» directement connecté à la blockchain et relié au logiciel de contrôle d’accès. L’éditeur romand précise: «Chaque billet transféré a fait l’objet d’une transaction unique stockée dans la blockchain. Une fois l’identité du propriétaire du billet enregistrée dans le secure wallet de l’utilisateur, celui-ci n’avait plus qu’à se présenter au contrôle d’accès avec son smartphone.»

Webcode
DPF8_69475