Faux e-shops

Explosion du nombre d’e-shops frauduleux en .ch

| mise à jour

En 2017, la fondation Switch a déjà dû supprimer plus de 5’000 adresses web de boutiques en ligne frauduleuses, qui tentent d’extorquer des fonds ou de voler des données de cartes de crédit.

Exemple de fausse boutique en ligne sans préfixe d’adresse «https» lors du processus de paiement.
Exemple de fausse boutique en ligne sans préfixe d’adresse «https» lors du processus de paiement.

La fondation Switch, le service qui gère l'enregistrement des noms de domaines en .ch, tire la sonnette d’alarme: le nombre d’e-boutiques frauduleuses utilisant abusivement un nom de domaine en .ch est en nette augmentation. Switch annonce ainsi avoir déjà dû supprimer plus de 5’000 adresses web de boutiques en ligne pour l’année en cours (4'500 dans le cadre d’une action ciblée ce mois d’août). Le total pour l’année 2016 s’élevait à environ 700 adresses.

Selon Michael Hausding, expert en sécurité en utilisation abusive de noms de domaine et membre de l’équipe SWITCH-CERT, ces e-boutiques frauduleuses tentent d’extorquer des fonds ou de voler des données de cartes de crédit à des internautes.

La fondation Switch explique que pour renforcer sa lutte contre ce type de cybercriminalité, elle a intensifié sa collaboration avec l’Office fédéral de la police (fedpol) et d’autres autorités suisses, dont MELANI, le SRC, le SECO et Swissmedic. La fondation Switch fournit en outre cinq conseils de base pour prévenir les risques en effectuant des achats en sécurité sur Internet :

  • vérifier la présence du préfixe d’adresse «https» lors du processus de paiement

  • redoubler de méfiance lorsque le shop en ligne propose des rabais anormalement élevés

  • se faire une idée de la crédibilité du site en fonction de son nom et de son logo

  • vérifier la présence d’un nom et d’une adresse de contact (souvent via un lien «impressum») et évaluer la crédibilité de ces informations

  • signaler systématiquement via le formulaire de fedpol les sites frauduleux et ceux qui semblent douteux

Webcode
DPF8_54232