Blockchain

Le registre du commerce genevois teste la blockchain

| mise à jour

L’Etat de Genève annonce l’introduction de la technologie blockchain au sein du registre du commerce. L’initiative est soutenue et financée par l’organisation E-Government Suisse.

(Source: iconimage / Fotolia.com)
(Source: iconimage / Fotolia.com)

Dans le cadre de la stratégie économique 2030 du Canton de Genève qui vise notamment la numérisation de l’économie, le registre du commerce genevois expérimente la technologie blockchain Ethereum. Le projet, mené avec le soutien de Genève Lab, laboratoire d'innovation publique, est financé par l’organisation E-Government Suisse en tant qu’innovation 2017-2018 du plan stratégique de la cyberadministration suisse.

Une démarche simplifiée mais sécurisée

Jusqu’à présent, le registre du commerce genevois ne délivrait que des extraits sous forme papier envoyés par courrier ou à retirer au guichet. Avec l’introduction de la blockchain, l’administration genevoise assure une meilleure sécurité lors de la délivrance d'extraits électroniques et simplifie l’accès aux prestations délivrées par le registre du commerce. Les citoyens genevois pourront ainsi commander en ligne un extrait numérique ainsi que l’extrait traditionnel format papier. Les documents délivrés pourront également être vérifiés online par le biais d’un service de validation.

Pendant cette phase pilote, les extraits électroniques n'ont pas de validité juridique. Les citoyens genevois peuvent néanmoins tester la version expérimentale gratuitement et recevoir leur document par e-mail. A l'avenir, cette solution pourrait être généralisée à d'autres secteurs de l’administration, aussi bien cantonale que fédérale.

En outre, l'Etat de Genève participe à un autre projet blockchain en collaboration avec digitalswitzerland, qui a pour ambition de «faciliter la création d'entreprises et de dynamiser le tissu économique Suisse», lit-on dans le communiqué de l'administration genevoise.

Webcode
DPF8_53659