Macrhés publics

Presque la moitié des mandats IT de la Confédération attribués de gré à gré

| mise à jour

Selon une étude de l’Université de Berne, près de la moitié des marchés publics dans le domaine informatique sont attribués de gré à gré, c'est-à-dire sans appels d’offres.

Une étude en cours de finalisation, menée par le pôle de recherche sur la durabilité numérique à l’Université de Berne, vient souligner la dépendance de la Confédération vis-à-vis des prestataires IT. En nous référant aux données transmises à la rédaction par le responsable de l’étude Matthias Stürmer, il ressort que près de la moitié (45,61%) des attributions de marché publics dans le domaine informatique sont effectuées de gré à gré, c'est-à-dire sans appels d’offres préalables. Cette statistique se fonde sur l’analyse des appels d’offres et adjudications publiées par la Confédération entre juillet 2009 et septembre 2015 sur simap.ch (système d’information en ligne sur les marchés publics en Suisse). En prenant en compte la totalité des attributions de gré à gré effectuées par la Confédération durant cette période, on observer qu'un tiers d’entre eux concerne des mandats liés à l’informatique.

Réagissant aux résultats de l’étude, Matthias Stürmer commente: «Cela devrait être un objectif stratégique de toute institution publique de devenir plus indépendant envers les fournisseurs informatiques. C’est seulement de cette manière qu’il sera possible d’avoir des prix équitables, de  l'innovation et de la concurrence sur le long terme.»

Webcode
4782

Kommentare

« Plus