Handout Swiss Banking 2017

Les banques suisses dépensent davantage dans l’outsourcing informatique

| mise à jour

L'étude «Handout Swiss Banking 2017» indique une diminution des volumes sur le marché des applications bancaires en Suisse. Les banques ont cependant davantage investi dans l’outsourcing informatique, secteur dans lequel Swisscom ne cesse de perdre des parts de marché.

(Source: Roman Levin / Fotolia.com)
(Source: Roman Levin / Fotolia.com)

La société zurichoise Active Sourcing a publié son étude «Handout Swiss Banking 2017», fournissant un état des lieux du marché suisse de l'informatique bancaire dans sa globalité.

Les analystes n’ont observé que peu de mouvements sur le marché des applications bancaires par rapport à l’an dernier. Les ventes ont légèrement diminué, bien qu’Active Sourcing ne mentionne pas de chiffres précis. Avaloq conserve sa place de leader avec une part de marché de près de 50%. Finnova arrive à la deuxième place (environ 14%) et Temenos en troisième position (9%). Les parts de marché sont pondérées en fonction du nombre d'employés au sein des banques clientes, précise Active Sourcing.

Le secteur de l’outsourcing IT connaît quant à lui davantage de mouvements et a progressé de 5%. Swisscom a toutefois perdu, pour la cinquième année consécutive, une part significative sur ce marché selon l’étude, passant de 40 à 36,5%. En deuxième position vient Avaloq Sourcing Suisse, avec une part de marché de 16,7%, puis Inventx, en troisième position, représente 14,2% des ventes.

Le Business Process Outsourcing (BPO), ne connaît pas non plus de grand changement par rapport à l’an dernier, indique Active Sourcing. Les principaux acteurs ont maintenu leur position. Swisscom domine ici avec une part de marché de 41,5%. Arizon, Financial Logistics et Avaloq Sourcing Suisse suivent le géant des télécoms avec des parts de près de 13%.

Webcode
DPF8_55174