Méga fusion-acquisition

Nvidia devient un mastodonte en s’emparant d’ARM pour 40 milliards de dollars

Nvidia annonce l'acquisition d’ARM pour 40 milliards de dollars. Le spécialiste des puces graphiques ambitionne explicitement de dominer l'informatique à l’ère de l'intelligence artificielle.

(Source: Nvidia)
(Source: Nvidia)

Un géant des semi-conducteurs va voir le jour. Nvidia annonce l'acquisition prochaine d'ARM à Softbank pour 40 milliards de dollars. Basé au Royaume-Uni, ARM est une filiale de Softbank depuis son rachat en 2016 pour 31 milliards de dollars. Le groupe japonais conservera 10% des parts dans le concepteur de microprocesseurs.

Fabriquées sous licence, les architectures ARM sont aujourd'hui omniprésentes et se logent dans la plupart des smartphones. Ces puces font également tourner nombre de capteurs IoT, wearables, tablettes, laptops et ordinateurs desktop. Sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires de plusieurs pays, l’opération devrait être finalisée d’ici 18 mois.

Leader sur le marché des processeurs graphiques, réputés dans le domaine des jeux vidéo mais aussi de l’intelligence artificielle, Nvidia ambitionne avec cette acquisition de se positionner comme «la première société informatique de l'ère de l'intelligence artificielle». En associant ses puces taillées pour l’IA au vaste écosystème du CPU d'ARM, Nvidia compte faire progresser l'informatique en s’attaquant à tous les marchés, du cloud, aux smartphones, PC et voitures autonomes, en passant par la robotique et l’Edge IoT.

ARM restera basé à Cambridge et continuera à exploiter son modèle de licence tout en maintenant la neutralité vis-à-vis des clients à l’échelle globale, stratégie à la base de son succès, souligne le communiqué.

Tags
Webcode
DPF8_190141