Première

La FINMA octroie une licence à un gestionnaire de cryptoactifs

| mise à jour

La FINMA, le gendarme financier suisse, a accordé une licence de gestionnaire d'actifs à Crypto Fund. Une première pour le secteur de la cryptofinance.

(Source: FINMA)
(Source: FINMA)

La FINMA a accordé pour la première fois une licence de gestionnaire d'actifs à une société suisse du secteur de la cryptofinance. A savoir Crypto Fund, filiale de la firme zougoise Crypto Finance. En tant que gestionnaire de placements collectifs de capitaux autorisé par la FINMA, Crypto Fund peut désormais gérer et distribuer des fonds de placement nationaux et étrangers à des investisseurs qualifiés. La start-up fintech est aussi autorisée à fournir des conseils en placement aux clients institutionnels.

Pour Mathias Maurer, COO de Crypto Fund, cette autorisation représente le fruit des efforts fournis au cours des 12 derniers mois. En décembre dernier, la firme zougoise était parvenue à lever 16 millions de francs, moins de six mois après sa création. Un financement obtenu non dans le cadre d’une ICO (Initial Coin Offering), mais auprès d’investisseurs traditionnels. Crypto Finance avait alors déclaré son intention de se servir d’une partie de ce capital pour financer sa demande d'obtention d'une licence auprès du gendarme financier suisse.

Crypto Fund est dirigé par Jan Brzezek, qui a occupé différentes fonctions chez UBS Asset Management, Wealth Management & Investment Bank. Récemment, une autre société de services en cryptofinance a aussi été lancée par d’anciens cadres d’UBS. Egalement fondée dans la Crypto Valley de Zoug, la cryptobanque SEBA a levé 100 millions de francs en vue de devenir la première banque suisse régulée pour la gestion de cryptoactifs et cryptomonnaies. Sa demande de licence à la FINMA est en cours d’évaluation.

Tags
Webcode
DPF8_110486