Transformation numérique

Le sous-traitant automobile Bosch devient fournisseur de mobilité connectée

| mise à jour

L’équipementier automobile allemand a multiplié les annonces, le 21 février, premier jour de sa conférence Bosch ConnectedWorld 2018 IoT. Covoiturage, services numériques, moteurs électrique connecté… le message est clair.

Équipementier automobile historique, Bosch multiplie les annonces pour montrer qu’il est bien plus que cela. Ce 21 février, le groupe allemand a annoncé coup sur coup le rachat de start-up américaine de covoiturage SPLT et la création d’une division Connected Mobility Solutions.

Née à Détroit en 2015, SPLT propose aux entreprises, universités et municipalités une application grâce à laquelle les personnes peuvent partager leur itinéraire vers leur lieu de travail ou d'études. Son algorithme qui trouve la meilleure composition pour le covoiturage et calcule la route la plus rapide a convaincu 140000 utilisateurs aux Etats-Unis, au Mexique et en Allemagne.

Une fois l’acquisition bouclée, «SPLT continuera d'opérer de manière indépendante en tant que filiale à 100% de Bosch», assure l’industriel. Cette offre vient s’ajouter aux initiatives hors de l’habitacle de l’allemand, comme le service de location de scooters électriques de sa filiale Coup. Lancé en 2016 à Berlin puis à Paris l’an dernier, elle propose une flotte de 3500 véhicules accessible sans clef, d’un simple clic dans une appli, et doit s’emparer des rues madrilènes cette année.

L'électrique sans stress

Théâtre de ces annonces, le premier jour de la Bosch ConnectedWorld 2018 IoT qui se tient à Berlin ces 21 et 22 février fut aussi l’occasion pour Volkmar Denner, président du directoire de la compagnie, de présenter system!e dont l’ambition est de rassurer les sceptiques du véhicule électrique. A l’aide de capteurs intégrés directement au moteur électrique et reliés à son cloud (Automotive Cloud Suite), Bosch compte tenir au courant les passagers de l’état de charge de son véhicule et de son autonomie en fonction de ses conditions réelles d’utilisation. System!e promet aussi de gérer le processus de paiement aux bornes et d’indiquer au conducteur les stations de recharge sur son trajet, en prenant en compte ses contraintes (faire une pause, manger).

Tous ces projets vont venir nourrir les ambitions d’une «croissance à deux chiffres» dans la conduite connectée affichées par Volkmar Denner lors de la conférence. Pour les porter, la nouvelle division dédiée aux services de mobilité réunira plus de 600 des 400 500 collaborateurs du groupe.

Webcode
DPF8_81768