Interview

Sébastien Fabbri, Texelia: «L'objectif est d'atteindre une centaine de consultants répartis à Genève et Bâle»

| mise à jour
par helenel

Suite au rachat des activités suisses de CGI par Télénium pour créer Texelia, Sébastien Fabbri, Business Director chez Texelia, revient sur ce rachat et sur les ambitions de la nouvelle entité.

Sébastien Fabbri, Business Director chez Texelia
Sébastien Fabbri, Business Director chez Texelia

Pour quelles raisons les activités suisses de CGI ont-elles été rachetés par Telenium et transférées vers la nouvelle société Texelia?

Il est vrai qu'il s'agit là d'un changement un peu atypique. Pour revenir un peu sur l'historique, à l'origine notre société a été fondée en Suisse, puis nous avons successivement été rachetés par des entreprises internationales, d'abord Unilog, puis Logica et enfin CGI. Nous n'étions alors plus qu'un petit bureau dans un grand groupe. Depuis deux ans, après le rachat par CGI, notre effectif s'est progressivement réduit, la succursale de Baden a été fermée, notre offre locale a diminué, mais dans le même temps, les services internationaux ont largement augmenté. Nous étions finalement, une boutique locale vendant des services internationaux. Nous avons donc fait le choix de trouver un repreneur pour continuer à servir le business en Suisse.

D'où vient le nom Texelia?

Texelia est la contraction de technologie, excellence et accuracy (précision). C'es autour de ces trois valeurs que nous voulons redémarrer notre activité locale. Nous sommes spécialisés dans le domaine de la pharmaceutique et des biotechnologies, avec une offre basée sur la gestion de la qualité, la business intelligence et le développement et l'intégration de logiciels spécifiques au secteur.

Quelles sont vos ambitions pour l'avenir?

Aujourd'hui nous sommes une quinzaine de consultants à Genève et autant à Bâle. Il nous faut atteindre une taille critique pour pouvoir servir notre clientèle locale. Nous sommes donc en pleine phase de recrutement. L'objectif est d'atteindre une centaine de consultants répartis également entre Genève et Bâle. Nous allons nous concentrer sur le local, tout en continuant à servir nos clients sur des projets internationaux.

Que devient CGI en Suisse?

CGI n'aura plus de bureaux dans le pays. L'ensemble des collaborateurs passera chez Texelia. Mais CGI continuera de servir ses clients internationaux, y compris en Suisse. En outre, nous aurons toujours la possibilité de travailler avec CGI pour des clients plus internationaux. La période de transition durera jusqu'à fin mars, le temps pour nous de mettre en place notre back-office et nos outils de communication. 

Webcode
793

Kommentare

« Plus