Collaboration étroite

La plupart des firmes suisses comptent investir dans l’approche DevOps

| mise à jour

Selon une étude, près des trois quarts des entreprises suisses prévoient d'investir dans les compétences DevOps au cours des 12 prochains mois. Raison principale? L’utilisation croissante des appareils mobiles.

Carpentry tools hanging on the wall. (Quelle: DONATAS JARAMINAS)
Carpentry tools hanging on the wall. (Quelle: DONATAS JARAMINAS)

Près des trois quarts des entreprises suisses prévoient d'investir dans les compétences DevOps au cours des 12 prochains mois. Cette prédiction est issue d’une étude globale publiée par CA Technologies se consacrant aux DevOps, approche reposant sur une collaboration plus étroite entre les équipes de développement et d’infrastructure. Selon le communiqué de CA Technologies Suisse, Visana, Leonteq ou encore Postfinance font déjà appel à cette approche. L'étude montre qu’avec le DevOps, les entreprises ont l'ambition de fournir à leurs clients une expérience utilisateur plus transparente et confortable. Les firmes qui se sont tournées vers cette approche estiment avoir pu augmenter de 13% leur potentiel d’innovation pour les produits et services. Et elles évaluent à 23% la hausse consécutive de la demande clients en logiciels et services.

La première raison d’adopter cette approche répond, pour les firmes helvétiques, à l’utilisation croissante des appareils mobiles. Parmi les autres raisons citées, mentionnons le besoin d’optimiser la gestion d’infrastructures de plus en plus complexes, ainsi que la nécessité d'améliorer la qualité et la performance des applications. Selon cette étude, l’approche DevOps est freinée pour diverses raisons. L'aspect de la sécurité est cité en premier lieu par près d’un tiers des sociétés suisses. Les autres obstacles à une mise en œuvre DevOps sont une inadéquation entre les rôles et les responsabilités dans le développement et l'exploitation, ou encore le manque de compétences des employés en place.

Webcode
692

Kommentare

« Plus