VMworld

Dell aura aussi son cloud public

| mise à jour
par Jean Elyan / LeMondeInformatique.fr

Cette année, grâce à un partenariat avec VMware, Dell lancera son premier service cloud. Le constructeur poursuit ainsi sa stratégie d'ouverture au-delà du monde PC, à la recherche de plus grosses marges dans les secteurs du logiciel et des services aux entreprises.

Le service sera basé sur la plateforme vCloud de VMware, hébergée dans le data center de Dell situé à Plano, au Texas. Les clients pourront louer des capacités de calcul et de stockage en pay-as-you-go, ou en souscrivant à des contrats à long terme incluant du hardware réservé ou dédié. Dell proposera également des services de conseil aux entreprises pour les aider à construire des clouds privés dans leurs propres centres de calcul, également avec vCloud. Enfin, le constructeur proposera des clouds «hybrides» avec le logiciel Connector de VMware, qui permet de relier des environnements cloud privés et publics. Les annonces officielles de ces offres doivent être faites lors de la conférence VMworld de VMware de Las Vegas (29 août - 1er Septembre 2011).

Ces offres vont intensifier la concurrence entre Dell, IBM et Hewlett-Packard, ces derniers proposant aussi des services de cloud publics. Et elles vont mettre également Dell en compétition avec des prestataires de services comme Amazon Web Services, Verizon Business et Terremark - dont certains sont également ses clients. «Dell est obligé d'entrer dans le secteur des services pour rester compétitif dans une industrie où les services cloud sont devenus la norme», a déclaré Arun Taneja, fondateur et analyste-conseil de Taneja Group. «Dans les trois ans qui viennent, tous les grands constructeurs informatiques offriront des services cloud sous une forme ou une autre», a-t-il prédit. «La particularité de Dell se trouve dans son offre de services de sécurité gérés, résultant de l'acquisition de SecureWorks l'année dernière», a déclaré Mark Bilger, vice-président et CTO de Dell Services. «Ils seront proposés en standard et non en option», a-t-il précisé.

Un programme bêta dans quelques semaines

Ce service, au nom à rallonge de Dell Cloud with VMware vCloud Datacenter Service, «vise principalement les grandes et moyennes entreprises», a déclaré le CTO de Dell Services. Un programme bêta sera lancé dans quelques semaines et la disponibilité générale est prévue pour le quatrième trimestre de cette année, aux Etats-Unis, et l'année prochaine, en Europe et en Asie. Dell prévoit d'ajouter une offre Platform-as&Service (PaaS) l'an prochain, sur la base de Microsoft Azure et d'un autre service de cloud computing basé sur une plateforme Open Source - sans doute OpenStack ou Eucalyptus - «mais la décision n'a pas encore été prise», comme l'a indiqué Mark Bilger.

Grâce à son acquisition de Perot, Dell fournit déjà des services d'hébergement d'applications qui lui rapportent près d'1 milliard de dollars de revenus chaque année. «Au moment où les contrats de ces clients arrivent à échéance, Dell espère pouvoir les reporter sur son cloud public normalisé», explique le CTO de Dell Services. «L'environnement basé sur VMware est plus moderne et devrait entraîner une réduction de coûts, aussi bien pour Dell que pour ses clients», a t-il ajouté. Mais de nombreux clients de Perot venaient du secteur de la santé, et Dell aura besoin de rendre son service compatible HIPPA (Health Insurance Privacy And Portability Act) avant de pouvoir les transférer. «Ce sera fait l'année prochaine», a affirmé Mark Bilger.

Dell va proposer trois niveaux de service : «Pay-as-you go», dont le prix par machine virutelle coûtera le plus cher, «Réservé», qui garantit la disponibilité du serveur, et «Dédié», qui attribue ses propres serveurs au client. Pour ces deux derniers niveaux, le client devra s'engager pour une durée d'une année. Dell n'a pas voulu dévoiler le prix de ses offres. Mais Mark Bilger a indiqué que les services seront «compétitifs» avec ceux des concurrents, et qu'ils comporteront «une petite prime», puisque les fonctions de sécurité «sont incluses».

vCloud, un changement stratégique

Le choix de vCloud est un changement stratégique pour Dell qui a passé la dernière année à construire sa propre pile de virtualisation, son Système Virtuel Intégré (VIS) et son logiciel Advanced Infrastructure Manager (AIM). Dell vendra désormais ces logiciels avec VMware. «Les clients devront utiliser la même plateforme logicielle pour leurs clouds privés et publics, afin de pouvoir les relier dans un cloud hybride», a expliqué le CTO de Dell Services. «Mais nous envisageons d'offrir dans l'avenir une solution permettant le mélange et la compatibilité entre plateformes différentes, y compris pour nos technologies AIM et VIS, et de les relier à notre cloud public», a-t-il ajouté.

«Le partenariat avec de gros éditeurs comme VMware est important pour Dell», a déclaré Jeffrey Kaplan, directeur général de ThinkStrategies. «Ceux-ci conviennent également que le cloud est un domaine important pour l'avenir des entreprises», a t-il ajouté. «Pour réussir, il faut qu'elles puissent non seulement construire leurs propres solutions, mais elles doivent aussi faire équipe avec les leaders de l'industrie et c'est ce que fait Dell avec ces offres». Le groupe texan a même fait mieux que ce qu'avait prévu Jeffrey Kaplan pour se réinventer comme entreprise de logiciel et de services. «Je n'étais pas très favorable à l'acquisition de Perot, mais ils ont vraiment atteint leur objectif», a reconnu l'analyste. «Les services seront hébergés sur des serveurs blade Dell M610, intégrant des processeurs Intel Xeon six coeurs», a expliqué Mark Bilger. «Dell va déployer son hardware en blocs de 17 racks, associant 192 serveurs lames et 2 300 processeurs physiques», a t-il ajouté.

www.LeMondeInformatique.fr

 

Kommentare

« Plus