Cybersécurité

Une entreprise sur deux manque de spécialistes en cybersécurité

| mise à jour

Les entreprises peinent à recruter des spécialistes techniques en cybersécurité, sans compter qu’ils risquent de partir ailleurs pour un meilleur salaire.

(Source: gorodenkoff-istock)
(Source: gorodenkoff-istock)

Vous avez des postes vacants dans vos équipes sécurité? Vous n’êtes pas le seul. Plus d’une entreprise sur deux est en sous-effectif en la matière selon une vaste enquête menée par l’association ISACA auprès de 1576 professionnels certifiés. Trouver des spécialistes pour occuper les postes vacants est difficile et prend de plus en plus de temps. Un tiers des organisations passe ainsi 6 mois ou plus avant de dénicher la perle rare. Sachant que moins de 25% des candidats disposent des qualifications recherchées…

On recherche surtout des profils techniques

Les entreprises peinent surtout à recruter des spécialistes techniques. Chez 62% des organisations, la plupart, voire tous les postes de techniciens en sécurité sont vacants. Sans compter que trois quarts des entreprises prévoient que la demande pour ces profils va encore augmenter. Le pénurie n’est pas près de se résorber.

A l’inverse, la demande en cadres supérieurs dans la cybersécurité est moins élevée. Plus de la moitié des entreprises n’ont par exemple aucun poste à offrir pour les fonctions de direction de cybersécurité.

La pénurie en compétences de cybersécurité profite aux spécialistes qui peuvent aisément trouver un job chez un autre employeur. Et ils le font surtout pour des raisons financières (82%) ou d’opportunités de carrière (57%).

Réduire le déficit de compétences en cybersécurité

Face à la difficulté de trouver des professionnels et de les retenir, les entreprises usent de diverses alternatives pour combler le manque de compétences en cybersécurité: elles forment leur équipes, elles recourent à des spécialistes externes et elles recourent davantage à l’automatisation.

Tags
Webcode
DPF8_132912