Ventes online

Zalando sur le point de rattraper Digitec

| mise à jour

Digitec domine toujours le classement des ventes online B2C établi par Carpathia, mais Zalando se rapproche et génère désormais des revenus presque équivalents. A l’image de Zalando, les e-commerçants étrangers progressent plus vite que les suisses.

(Source: Luminis / Fotolia.com)
(Source: Luminis / Fotolia.com)

Le cabinet Carpathia a actualisé son classement des ventes en ligne, basé sur les revenus annuels réalisés par les e-boutiques sur le marché suisse. Le classement se fonde sur une combinaison d’informations d’entreprises, de données publiques, ainsi que sur des estimations.

Comme lors du classement précédent, c’est la boutique en ligne Digitec.ch qui domine sur le segment B2C, avec pour 2017 un revenu de 690 millions de francs, la plaçant désormais tout juste devant Zalando.ch qui progresse plus vite. Amazon.de pointe à la troisième place, devant Nespresso.ch et Brack.ch. La plus forte croissance de ce top 10 est l’œuvre du chinois Aliexpress.com, dont le chiffre d'affaires en Suisse a plus que doublé de 2016 à 2017, passant de CHF 130 millions à CHF 280 millions.

En se basant sur le bilan provisoire annoncé par Zalando en début d’année, Carpathia avait analysé que les revenus de ce pure-player de la vente online étaient désormais très proches des 699 millions de francs réalisés par H&M.

Les sites étrangers progressent plus vite

A l’image de Zalando, ce sont globalement les sites basés à l’étranger qui progressent le plus vite sur le marché de l’e-commerce en Suisse. Une tendance également mise en exergue par l’étude «E-Commerce Report Suisse 2018» publiée récemment. Alors que le volume des ventes en ligne progresse par rapport aux ventes offline, un bon cinquième des dépenses suisses en ligne va à des fournisseurs étrangers. En cinq ans, les dépenses d’internautes suisses sur des sites e-commerce de l’étranger ont augmenté d'environ 160 %, souligne le rapport. Dans le même temps, les achats sur des e-commerces suisses n'ont augmenté que de 47%.

Les e-commerçants suisses sont aujourd’hui bien plus nombreux qu’il y a cinq ans à penser que les sites étrangers vont continuer de leur grignoter des parts de marché au cours des prochaines années. Malgré cette menace, la majorité pense que les chiffres d’affaire dans leur secteur d’activités vont augmenter entre 5% et 15% sur 2018. Ils pensent aussi que les investissements vont croître massivement dans leur secteur. Une autre crainte est soulevée par le rapport, celle de la venue d’Amazon en Suisse, vue comme l'épée de Damoclès pour les e-boutiques helvétiques. La récente remarque du CEO de Digitec Florian Teuteberg, qui a déclaré à la Handelszeitung qu’il se réjouissait de voir arriver Amazon, s’avère sur ce point complètement à contre-courant.

Sur le segment du B2B, Electro-material.ch reste leader, devant Alltron.ch. Le classement regroupant les sites réservation de voyages, de vente de tickets et les places de marché est mené par Swiss.com, devant Booking.com et les ventes en lignes des CFF.

Webcode
DPF8_100303