Digital Banking Index

Banques suisses et numérique: bien mais peut mieux faire

| mise à jour

Selon le Digital Banking Index du cabinet de conseil Oliver Wyman, l’offre digitale des banques suisses est moins complète que celle de leurs voisines espagnoles, allemandes et françaises.

A l’instar de l’application Zak de la Banque Cler, les banques suisses se démarquent par des interfaces particulièrement «user-friendly». (Source: Banque Cler)
A l’instar de l’application Zak de la Banque Cler, les banques suisses se démarquent par des interfaces particulièrement «user-friendly». (Source: Banque Cler)

L’offre digitale des banques suisses est globalement moins complète que celle de leurs homologues espagnols, allemands et français. Un retard mis en exergue par le Digital Banking Index du cabinet de conseil Oliver Wyman, qui se base sur une analyse d’un point de vue utilisateurs des services numériques de 60 établissements bancaires en Suisse, en Espagne, en Allemagne et en France.

Bon point des banques suisses: des interfaces «user-friendly»

L’analyse suggère que la digitalisation front-end des banques suisses se démarque par des sites web et des applications mobiles «user-friendly» et hautement personnalisables. En revanche, comparées aux trois autres pays pris en compte par le cabinet, les banques helvétiques montrent des lacunes dans l’opportunité de communiquer directement en ligne. Il en va de même concernant les possibilités de conclure des contrats et des commandes de produits via les canaux numériques.

Les banques espagnoles sont les plus digitalisées

Le service client via les canaux numériques est le plus avancé du côté des établissements financiers espagnols, pionniers européens en la matière. En Espagne, certaines banques proposent déjà presque tous leurs produits et services via un site web classique ou via appareils mobiles, notent les auteurs de l’étude. La grande banque BBVA réalise quant à elle plus de transactions de produits via son application que par le biais de son site Web classique.

Selon le Digital Banking Index, les banques françaises et allemandes devancent celles de Suisse car elles leurs canaux digitaux proposent un processus ininterrompu de vente en ligne des produits bancaires. Analyste chez Oliver Wyman, René Fischer souligne que la première banque suisse qui proposera une offre sur mobile de services complète et de qualité a «de bonnes chances de gagner de nouveaux clients». Un créneau sur lequel mise la Banque Cler, qui s’apprête à lancer Zak, une application décrite comme la première banque purement mobile de Suisse.

Webcode
DPF8_80415