Projet de recherche

L’intelligence artificielle va optimiser la planification des opérations ambulatoires

| mise à jour

Le fournisseur romand Calyps et des chercheurs de la HEIG-VD élaborent une intelligence artificielle qui sera en mesure d’optimiser le flux des opérations chirurgicales ambulatoires.

Fournisseur suisse romand spécialisé dans les solutions de data intelligence, Calyps a obtenu un financement Innosuisse pour mettre au point une intelligence artificielle (IA) pour la planification des opérations chirurgicales ambulatoires. Contacté par ICTjournal, le directeur technique de Calyps Karim Bensaci explique que l’objectif consiste à pouvoir optimiser les flux en limitant le temps perdu et augmenter le taux moyen d'occupation des salles d'opérations.

Ce projet de recherche est mené en collaboration avec le Pr Stephan Robert et le Dr Efstratios Rappos de l’Institut de recherche appliquée et développement de la HEIG-VD. Les modèles d’IA en cours de développement sont nourris par les données provenant de clients de Calyps, des cliniques et établissements hospitaliers de la région. Il s’agit dans un premier temps de créer un système en mesure d’éviter qu’un patient ou qu’un praticien ne soient pas là à l’heure prévue, explique Karim Bensaci. En affinant par la suite les modèles algorithmiques, notamment en exploitant des réseaux neuronaux profonds, l’IA pourra fournir des prédictions sur la durée des opérations programmées et optimiser les flux en conséquence en interagissant avec tous les professionnels impliqués. Le système devra pour ce faire maîtriser la complexité issue de différentes variables. Par exemple la propension d’un praticien à être en retard, mais aussi les spécificités d’un patient et de sa pathologie. La collaboration sur le terrain en milieu hospitalier devrait commencer d’ici septembre, précise le le directeur technique de Calyps. Un prototype complet devrait être finalisé au cours du premier semestre 2019.

Webcode
DPF8_99583