Nouvelle ère

La directrice de Bechtle Steffen Suisse Romande passe la main

| mise à jour

Managing director de Bechtle Steffen Suisse Romande depuis 15 ans, Anne Bobillier passera les rênes de la filiale du distributeur allemand d’informatique au 1er janvier 2019 à Léo Prado, actuel responsable des ventes de l’entreprise.

Anne Bobillier, à droite, et Léo Prado, à gauche, actuelle et futur dirigeant de Bechtle Steffen Suisse Romande, lors du Bechtle IT forum, mardi 29 mai 2018 à Lausanne. (Source: Cyril Zingaro)
Anne Bobillier, à droite, et Léo Prado, à gauche, actuelle et futur dirigeant de Bechtle Steffen Suisse Romande, lors du Bechtle IT forum, mardi 29 mai 2018 à Lausanne. (Source: Cyril Zingaro)

Après 13 années passées à différents postes de responsable chez IBM Suisse et Europe, Anne Bobillier avait dirigé pendant un an Ascom autelca AG avant de prendre la tête, en 2002, d’Also Comsyt, rachetée par Bechtle en 2004 et devenue Bechtle Steffen Suisse Romande en 2016. La dirigeante historique qui, depuis 2014, a également accepté des mandats d’administratrice dans différentes entreprises (Skyguide, Skysoft-ATM et la Romande Energie) considère «qu’il est désormais temps de passer la main, de laisser entrer des idées neuves» nous a-t-elle confié en marge du Bechtle IT Forum organisé ce 29 mai au Swiss Tech Convention Center de Lausanne. Elle ne quitte pas pour autant l’entreprise et prendra désormais en charge «de l’intégration d’Evolusys [entreprise récemment acquise, NDLR] ainsi que d’autres projets corporate, non encore définis, pour le groupe Bechtle [dont le siège social est à Neckarsulm, en Allemagne, NDLR].»

Passage de témoin

Une transition qui se fera en douceur puisqu’à partir du 1er octobre prochain, Anne Bobillier et Léo Prado dirigeront l’entreprise à quatre mains pour une période de trois mois. Sales Manager de Bechtle Steffen Suisse Romande depuis 12 ans, Léo Prado a occupé différents postes de vente dans le groupe depuis 1992. Il ambitionne de «donner une nouvelle impulsion à l’entreprise» dans un monde percuté par la digitalisation. «La manière dont nos clients abordent l’IT et mènent leurs projets change, nous devons réfléchir à de nouvelles façons de travailler, à des synergies plus efficientes au sein du groupe, mais aussi avec des entités externes», nous a-t-il ainsi expliqué après l’annonce de sa nomination. Choisi pour «ses compétences et son très bon contact, tant avec les équipes qu’avec le groupe, les clients et les partenaires», selon les propos de l’actuelle dirigeante, Léo Prado compte bien faire perdurer la croissance du distributeur romand, tant en chiffre d’affaires qu’en nombre de collaborateurs. «Au-delà de l’infrastructure, nous allons avancer sur l’accompagnement de projets et les managed services», assure-t-il avant de soulever que «l’un des challenges sera de trouver les ressources humaines, les profils que nous cherchons sont très demandés.»

Webcode
DPF8_94555