Cartographie

Les tarifs des API Google Maps montent en flèche

| mise à jour

Google modifie son modèle de facturation pour utiliser les API du service Google Maps. L’intégration gratuite de cartes dynamiques sur un site web devient bien plus limitée.

(Source: Google)
(Source: Google)

Beaucoup de sites web et d’applications utilisant jusqu’ici gratuitement des API de Google Maps vont bientôt devoir passer à la caisse. La firme de Mountain View a en effet revu la tarification de l’utilisation de son service de cartographie par des sites et services tiers. Le changement est opéré à l’occasion du lancement de Google Maps Platform, qui va regrouper les 18 API du service au sein de trois produits: Maps, Routes et Places.

A compter du 11 juin, Google va fusionner les actuels plans tarifaires Standard et Premium pour mettre en place un nouveau modèle unifié de facturation à l'usage. Avec ce nouveau plan, les développeurs recevront gratuitement un crédit pour l’équivalent des 200 premiers dollars d'utilisation mensuelle. «Nous estimons que la plupart d'entre vous auront une utilisation mensuelle qui vous permettra de rester à ce niveau de gratuité», affirme le géant du web. Sur la Toile et les médias sociaux, de nombreux développeurs et administrateurs de sites web ont néanmoins fait part de leur mécontentement. Pouvant intégrer gratuitement à leurs sites les cartes de Google depuis des années pour un maximum de 25'000 requêtes pas jour, certains vont voir leurs activités menacées en devant désormais payer pour faire appel à la même fréquence à certaines API de Maps. Selon la nouvelle grille de tarifs publiée par Google, intégrer une carte statique ou dynamique dans des apps mobiles natives ne coûtera pas un centime. En revanche, l’intégration de cartes dynamiques sur un site web sera limitée à 28'000 requêtes pas mois.

Des développeurs et administrateurs courroucés par la nouvelle politique de Google appellent leurs confrères à se tourner vers des alternatives, telles qu’OpenStreetMap. Hasard de l’actualité ou non, Bing Maps a choisi ce moment pour rappeler son existence à la communauté des développeurs. Le service de Microsoft, qui propose des plans gratuits jusqu’à 10'000 transactions par mois, vient en effet d’annoncer le lancement de deux nouvelles API.

Webcode
DPF8_92193