Infrastructures critiques

Le WEF réunit assureurs et sociétés high-tech pour lutter contre les cyberrisques

| mise à jour

Le WEF lance le projet «Mitigating Risks in the Innovation Economy», une coalition d’assureurs, de sociétés high-tech et de représentants de gouvernement, qui travailleront sur les risques économiques liés aux nouvelles technologies.

A l’initiative du WEF, un groupe d’organisations publiques et privées, va travailler sur les risques de pertes économiques considérables liés aux nouvelles technologies. Le projet «Mitigating Risks in the Innovation Economy» réunit des assureurs et brokers de renom, tels qu’Allianz, Lloyd’s, Marsh & McLennan, Swiss Re, et Zurich Assurance, ainsi que des sociétés hig-tech, comme Cisco, IBM et Siemens, et enfin des représentants de divers gouvernements dont la Suisse.

Selon le groupe de travail, une cyberattaque contre le réseau électrique du nord-est des Etats-Unis pourrait coûter 222 milliards de dollars, tandis qu’une perturbation du cloud engendrerait des pertes économiques allant de 15,6 à 121,4 milliards de dollars. Toujours selon le groupe, la majorité des risques liés à l'innovation ne sont pas assurés et ils ne seraient pas couverts dans 83% des cas lors d’un scénario de rupture de service dans le cloud et dans 93% des cas dans un contexte de vulnérabilité de masse. «À mesure que les nouvelles technologies émergent, les risques deviennent si importants et complexes que les entreprises et les gouvernements ne seront pas en mesure de les gérer, explique Inga Beale, CEO de Lloyd's. C’est à cela que doit servir cette initiative».

Le groupe de travail a ainsi pour mission de combler les lacunes légales en ce qui concerne la gestion des risques dans le domaine de l’innovation technologique, à déterminer les rôles et les responsabilités et à mettre en place un mécanisme de partage de données pour les gérer. «Le partage d’information est la clé de la protection des infrastructures critiques contre les cyberrisques», commente Jörg Gasser, secrétaire d'Etat aux questions financières internationales au Département fédéral des finances.

Webcode
DPF8_62557