Incubateur

Romande Energie ouvre un Smart Lab à l'EPFL

| mise à jour

Le fournisseur Romande Energie ouvre un laboratoire de recherche à l’EPFL. Le Smart Lab servira d’incubateur afin de montrer de nouveaux modèles d’affaires.

Etienne Marclay (EPFL), Pierre-Alain Urech (Romande Energie) et Marc Gruber (EPFL). (Source: Murielle Gerber/EPFL)
Etienne Marclay (EPFL), Pierre-Alain Urech (Romande Energie) et Marc Gruber (EPFL). (Source: Murielle Gerber/EPFL)

Romande Energie met en place un laboratoire de recherche - le Smart Lab - sur le campus de l’EPFL. Quatre à six personnes sont employées au sein de la nouvelle structure. Le fournisseur d’énergie peut ainsi débuter son nouveau projet, le Démonstrateur Réseau en Equilibre Local (REel-DEMO). «Il s’agit de tester un système de contrôle décentralisé du réseau à Rolle et à Onnens. Cela signifie maximiser l’exploitation des ressources renouvelables et gérer l’ensemble de la production et de la consommation locales, ainsi que du stockage», explique Mario Paolone, professeur au Laboratoire des systèmes électriques distribués de l’EPFL.

Outre les microgrids et les smart grids, Romande Energie voit en ce Smart Lab la possibilité de donner naissance à de nouveau produits dans les domaines du smart living (gestion intelligente de l’électricité et de la chaleur dans les bâtiments) ou du smart working (IoT, gestion de l’énergie sensible à la demande). «Le rêve serait de pouvoir monter au niveau suisse un réseau composé à 100% d’énergies renouvelables», commente Mario Paolone.

Un incubateur

L’entreprise Romande Energie décrit en outre son nouveau laboratoire comme «un incubateur pour toutes les opportunités relatives à la valorisation des données énergétiques». La société espère présenter de nouveaux modèles d’affaires avant qu’ils ne soient intégrés au sein des unités opérationnelles. « La digitalisation croissante et le traitement des données redéfinissent les contours de nos activités quotidiennes. Une phase passionnante d’accélération des développements est en cours», soutient Edgar Haldimann, responsable du Smart Lab.

Tags
Webcode
DPF8_58803