Identité numérique

ICTswitzerland préconise l'introduction rapide et généralisée de l' e-ID

| mise à jour
par Alba Queijo et Joël Orizet

ICTswitzerland appelle à une introduction rapide et complète de l'identification électronique, mais reste cependant divisée quant à savoir qui devrait prendre les devants. L’association Asut recommande une collaboration entre le gouvernement et les entreprises.

(Source: Pixabay/CC0 Public Domain/TheDigitalWay)
(Source: Pixabay/CC0 Public Domain/TheDigitalWay)

La période de consultation de la loi sur l'identité électronique (e-ID) a expiré ce 30 mai. Suite à cette consultation, le Conseil fédéral a conseillé à certains fournisseurs de publier des solutions approuvées par l'Etat pour l'e-ID en Suisse. L’association ICTswitzerland a d'ailleurs récemment publié un communiqué à ce sujet dans lequel elle soutient l’objectif du Conseil fédéral de créer un cadre pour la mise en place d'un passeport électronique suisse.

L'association émet cependant trois exigences quant à la création d’une nouvelle loi sur l’e-ID:

• Tous les résidents suisses, et non seulement les nationaux, devraient bénéficier d’une identité électronique reconnue et sécurisée. En outre, les coûts pour l'utilisateur devraient être minimes et les différentes solutions proposées simples d’utilisation et compatibles les unes avec les autres.

• L'introduction de l’e-ID devrait se faire le plus tôt possible.

• L'e-ID devrait être obligatoirement accessible aux autorités et accepté au même titre que la carte d'identité et le passeport.

Démarche privée ou étatique ?

ICTswitzerland reste cependant divisée quant à savoir qui devrait gérer l’e-ID, entre l'Etat ou des initiatives privées. L’association se dispense donc de trancher et ne fait référence, dans son communiqué, qu’à l’avis de ses membres.

Asut, l'association du secteur des télécommunications en Suisse, appelle de son côté à une «bonne interaction entre le gouvernement et les entreprises». Asut est d’avis que l'Etat devrait offrir sa propre identification électronique de façon à générer de la confiance auprès des citoyens. Néanmoins, l'association estime que cela ne suffira pas et souhaite la mise en place d'un marché pour des solutions d'e-ID proposées par des entreprises certifiées par l’Etat.

Webcode
DPF8_43255