Hyperledger Fabric

Trafigura teste la blockchain dans les transactions sur le pétrole brut

| mise à jour

Le courtier genevois en matières premières Trafigura teste actuellement avec IBM et la banque française Natixis l'utilisation de la blockchain sur les transactions liées au pétrole brut.

(Source: Trafigura)
(Source: Trafigura)

Trafigura teste avec IBM et la banque française Natixis l'utilisation de la blockchain sur les transactions liées au pétrole brut américain. La solution s'appuie sur la plateforme open-source Hyperledger développée par la Fondation Linux. L’acheteur, le vendeur et leurs banques respectives étant sur le même réseau blockchain, la solution permet de regrouper et de partager tous les documents commerciaux liés à une transaction, de la confirmation et validation du négoce jusqu’à la livraison définitive et l’annulation de la lettre de crédit, en passant par l’inspection du pétrole brut.

Les principaux avantages de la solution concernent la réduction des temps de cycles des liquidités et une amélioration de l’efficacité en réduisant les coûts indirects et ceux liés aux intermédiaires. De plus, la duplication des documents et les processus d'authentification entre tous les partenaires commerciaux sont réduits. La transparence obtenue grâce à la blockchain permet également de réduire les dangers de falsification, de fraude et de cybercriminalité grâce aux processus partagés et à la tenue des dossiers. Le courtier genevois en matières premières et ses deux partenaires veulent «moderniser le commerce de l'industrie mondiale du pétrole brut, qui est aujourd'hui principalement alimenté par des processus manuels et non numériques».

Selon le communiqué, la solution sera «bientôt» élargie pour permettre à toutes les parties prenantes d'une transaction, comme les compagnies maritimes ou les exploitants de pipelines, d'entrer des données. De plus, les trois partenaires souhaitent adapter la solution à toute l'industrie des matières premières. «L'approche que nous adoptons, à l'aide de la technologie blockchain construite sur la base de la plateforme Hyperledger Fabric, a le potentiel de transformer l'industrie du pétrole brut en créant une cohérence dans le financement du commerce et en numérisant les transactions et le partage de l'information, explique James Wallis, vice-président du département blockchain markets and engagements chez IBM. La création de cet écosystème pour le marché des matières premières, en collaboration avec deux leaders mondiaux de cette industrie, contribuera à créer une approche entièrement nouvelle pour la gestion du commerce mondial des commodities.»

Webcode
DPF8_33890